dimanche 10 décembre 2017

Course : La Chocotrail 2017

La Chocotrail est un trail qui existe depuis 4 ans et qui a vu son succès confirmé d'année en année puisque la première édition accueillait 1000 concurrents contre 3000 pour cette année répartit sur 3 course : 8 , 13 et 24 km.

Initialement inscrit pour la distance de 24 km, j'ai demandé aux organisateurs de passer sur le 13 km puisque je sortais de blessure. Une requête qui fut accepté immédiatement, je trouve cela très sympa de leur par car cela fait de l'administratif supplémentaire. Merci donc aux organisateurs pour cette souplesse.




L'objectif de cette course n'était donc pas pour moi de performer mais de valider le rétablissement de mon genoux, pouvais je de nouveau penser à reprendre le sport ?

J'ai validé la distance sur du plat la semaine passée sans encombre, mais quoi de mieux qu'un Trail pour solliciter le genoux. C'est aussi une bonne occasion de montrer les couleurs de l'équipe : Les amis de Mikhy

Le départ est donné à 9h45 ce dimanche sous la pluie. Curieusement au moment du départ, plus de pluie mais un terrain bien gras comme vous pouvez l'imaginez.

Peu de photo, puisque la Gopro n'a pas fonctionné.

Les 5 premiers km se passe bien, on constate que le parcours a vraiment bien changé depuis l'an passé notamment avec l'épisode des marches placé en début de course plutôt qu'à la fin. Cela a créé par contre un goulot d'étranglement.


Le parcours se passe bien, il est très glissant mais bon ce n'est pas une surprise.

Les sensations sont vrai bonnes, même si je suis un peu crispé quand je sollicite le genou.

Alors que je n'ai aucune prétention à faire une performance, je regarde ma montre et elle m'indique clairement que je suis dans les temps de ma performance de l'an passé.

Pas de pluie, mais du soleil, on a presque chaud.

Le premier ravitaillement est un révitaillement liquide que je passe sans m'approcher des stands puisque j'ai me gourde.

On continue, on entend quelques perles : "Si javais su, je serais pas venu, ca glisse", ben mince on en salirait presque c'est chaussure lol



Les 5 autres kilomètre qui suivent, je garde le rythme et je suis particulièrement content même dans les montées, je ne marche pas je cours même lentement mais je cours. Cela me rappelle les mots d'un amis : "Tu cours plus vite quetu ne marche"

Le deuxième ravitaillement est solide et liquide.  Il est très bien garni : je distribuerais deux cartons rouges :
- Aux concurrents qui jettent leur gobelet n'importe ou ! Vous courez dans la nature, B...el, respectez la,
- Aux organisateurs pour leur madeleine avec leur emballage plastique, c'est pas pratique pour le coureur et c'est aussi encourager les déchets jeter n'importe ou.

Les 3 derniers kilomètres sont plutot roulant, j'ai vraiment l'impression que je pourrais faire le temps de l'an passé mais non, il sera finalement dépassé de peu 1h28m51 soit 1 minute tout juste par rapport à l'an passé : 1h27m51.


Le principal est acquis la forme est là, le genou a tenu et voilà le principal. Je suis vraiment satisfait de cette course.

Le ravitaillement final est tourné autour du Chocolat, vous l'aurez denivé, et c'est bien normal pour une course sponsorisée par Cacao Barry

Une dernière phrase d'un coureur que j'ai bien aimé à l'arrivée : "J'ai fait 13 km en avançant et 2 km en latéral".

1 commentaire: