mardi 19 décembre 2017

TEST : Capteur Cardiaque POLAR OH 1 : 3 usages

J'ai eut l'occasion de tester le capteur la capteur OH 1 de chez Polar. Ce polar à la particularité de se porter au niveau du bras. Cela reste toute de même un capteur optique muni de 6 LED.


La prise de mesure au bras est théoriquement plus fiable que le poignet car les vaisseaux sanguins y sont plus gros, l'analyse par la lumière est donc facilité.



Je l'ai testé pendant 1 mois dans divers usages. En effet, on peut l'utiliser de trois manières :

- Seul, il se suffit à lui-même, il a une mémoire de près de 200H. Il suffit ensuite de d'utiliser Polar Flow et vous exploiter ainsi les données,

- Connecté à votre smartphone via Ploar Flow ou Polar Beat (qui offre plus de variantes d'activités),

- Connecté à une montre.


J'ai eut la surprise de pouvoir connecté de manière très simple même à ma montre Garmin 935. J'avais même pris soin de désactiver le capteur de ma montre pour être sur le la prise de mesure.

Le fonctionnement est vraiment facile,   Un seul bouton marche/arrêt. Pour la recharge, il faut utiliser l'adaptateur USB (à ne pas perdre).



Le bandeau est lavable, ce qui convenez en est quand même préférable.

Pour ce qui est de l'exactitude de la fréquence cardiaque, j'ai testé et comparer avec la ceinture cardiaque, les mesures sont comparable. Elles sont pas exactement les mêmes mais comparables. Il y a un petit décalage. J'ai aussi comparé avec une prise manuelle, et il y avait 3 battements d'écart : mais quelle était la bonne mesure : 10s x 6 ou la prise du Polar OH 1.

Pour la comparaison entre la ceinture cardiaque et le polar OH 1 : on note des courbes très simisaire avec un bpm idetique et une FC max sur la course identique :

Courbe Garmin



Courbe Polar OH1


La capteur lui même pèse 5g et le brassard 12 g, cela fait un total de 17gr. Le capteur est étanche, mais j'avoue ne pas l'avoir tester en prise de mesure aquatique.

L'autonomie annoncée est de 12h00, si cela semble être le cas avec l'application Polar. Je suis loin de cette autonomie quand il est couplé avec ma Garmin.

Pas vraiment d'indication pour le niveau de batterie, il faut ouvrir Polar Beats, et la encore c'est pas un pourcentage c'est un indication de type batterie faible.

Le polar OH1 est simple, il y a un seul bouton et une seule diode.  Le bouton est un peu encastré on l'attaque plutôt avec l'ongle. Pour la diode, plusieurs états et comportements sont à noter :


Si le OH1 est en charge :

  • Clignote orange pendant la charge
  • Vert fixe lorsque la charge est terminée

A l'allumage :

  • Clignote vert 5 fois si le niveau de batterie est normal
  • Clignote orange 5 fois si le niveau de batterie est faible (moins de 2h)

Lors de l'activité :
  • Clignote blanc tant que la fréquence cardiaque n’est pas détectée
  • Clignote vert lorsque la fréquence cardiaque est détectée
  • Clignote vert 2 fois lors de l’extinction



Pour ma part, c'est un achat vraiment utile, et je pense le réaliser à la fin de ce test pour pallier au problème que j'ai avec ma Garmin. Un capteur cardique sans les inconvénients de la ceinture. Toutefois je conserverais cette dernière pour le fractionné.

J'ai noté une latence de 10 à 15 secondes, tester de la manière suivante : effort tranquille, puis accélération.

Pour finir quoi dire de mieux que j'en ai fait mon cadeau de Nöel.

Plus 
  • Simple
  • Pratique
  • Couplage simple avec téléphone
  • FC Fiable

Moins 
  • Autonomie en mode couplé
  • Indicateur Batterie
  • Prix : 79 €




dimanche 10 décembre 2017

Course : La Chocotrail 2017

La Chocotrail est un trail qui existe depuis 4 ans et qui a vu son succès confirmé d'année en année puisque la première édition accueillait 1000 concurrents contre 3000 pour cette année répartit sur 3 course : 8 , 13 et 24 km.

Initialement inscrit pour la distance de 24 km, j'ai demandé aux organisateurs de passer sur le 13 km puisque je sortais de blessure. Une requête qui fut accepté immédiatement, je trouve cela très sympa de leur par car cela fait de l'administratif supplémentaire. Merci donc aux organisateurs pour cette souplesse.




L'objectif de cette course n'était donc pas pour moi de performer mais de valider le rétablissement de mon genoux, pouvais je de nouveau penser à reprendre le sport ?

J'ai validé la distance sur du plat la semaine passée sans encombre, mais quoi de mieux qu'un Trail pour solliciter le genoux. C'est aussi une bonne occasion de montrer les couleurs de l'équipe : Les amis de Mikhy

Le départ est donné à 9h45 ce dimanche sous la pluie. Curieusement au moment du départ, plus de pluie mais un terrain bien gras comme vous pouvez l'imaginez.

Peu de photo, puisque la Gopro n'a pas fonctionné.

Les 5 premiers km se passe bien, on constate que le parcours a vraiment bien changé depuis l'an passé notamment avec l'épisode des marches placé en début de course plutôt qu'à la fin. Cela a créé par contre un goulot d'étranglement.


Le parcours se passe bien, il est très glissant mais bon ce n'est pas une surprise.

Les sensations sont vrai bonnes, même si je suis un peu crispé quand je sollicite le genou.

Alors que je n'ai aucune prétention à faire une performance, je regarde ma montre et elle m'indique clairement que je suis dans les temps de ma performance de l'an passé.

Pas de pluie, mais du soleil, on a presque chaud.

Le premier ravitaillement est un révitaillement liquide que je passe sans m'approcher des stands puisque j'ai me gourde.

On continue, on entend quelques perles : "Si javais su, je serais pas venu, ca glisse", ben mince on en salirait presque c'est chaussure lol



Les 5 autres kilomètre qui suivent, je garde le rythme et je suis particulièrement content même dans les montées, je ne marche pas je cours même lentement mais je cours. Cela me rappelle les mots d'un amis : "Tu cours plus vite quetu ne marche"

Le deuxième ravitaillement est solide et liquide.  Il est très bien garni : je distribuerais deux cartons rouges :
- Aux concurrents qui jettent leur gobelet n'importe ou ! Vous courez dans la nature, B...el, respectez la,
- Aux organisateurs pour leur madeleine avec leur emballage plastique, c'est pas pratique pour le coureur et c'est aussi encourager les déchets jeter n'importe ou.

Les 3 derniers kilomètres sont plutot roulant, j'ai vraiment l'impression que je pourrais faire le temps de l'an passé mais non, il sera finalement dépassé de peu 1h28m51 soit 1 minute tout juste par rapport à l'an passé : 1h27m51.


Le principal est acquis la forme est là, le genou a tenu et voilà le principal. Je suis vraiment satisfait de cette course.

Le ravitaillement final est tourné autour du Chocolat, vous l'aurez denivé, et c'est bien normal pour une course sponsorisée par Cacao Barry

Une dernière phrase d'un coureur que j'ai bien aimé à l'arrivée : "J'ai fait 13 km en avançant et 2 km en latéral".

samedi 9 décembre 2017

Devenir Benévole sur le Toursman

Si vous êtes en train de me lire c'est que vous faites du sport des courses à pied, des Triathlons. 

Rappelez vous vos dernières courses : Vous en avez été le héros ! mais pour que vous en soyez le héros, il y en a plein de héros des héros anonymes. 

Ces héros ont agis pour que vous soyez au mieux pour vous concentrer sur votre épreuve.


Ils étaient là pour vous donner votre dossard,
Ils étaient là pour votre entrée dans le sas
Ils étaient là pour réguler la circulation
Ils étaient là pour vous ravitailler
Ils étaient là pour vous pour vous sourire
Ils étaient là pour vous encourager d'un sourire
Ils étaient là pour vous donner la médaille
Ils étaient là pour faire nettoyer 


Alors bien sur, on les remercie à chaque course, on se dit un jour je le ferrais. Je vous offre aujoud'hui une occasion de le faire :

Le Triathlon de Toues cherche des volontaires pour le 10 Juin 2018.



Le temps de présence minimum obligatoire est de 2x3H.

Pour l’inscription des bénévoles il y a ce lien : http://toursnman.com/fr/devenir-benevole.php

Je compte sur vous, à ce jour, il n’y a pas assez de bénévoles et il en faut 600 !



Vous serez contactez par l'organisation une fois inscrit.

Pour tout vous dire, moi, je serais sur l'épreuve longue et mon emploi du temps ne me permet pas d'arrivée en avance pour remplir ce rôle. Mais, pour l'avoir fait sur la Course Paris-Saint Germain, cela reste une expérience très enrichissante ainsi que des souvenirs formidables.


Alors si vous pouvez êtes disponibles, alors faites le ! Vous ne le regretterais pas, et j'aurais le plaisir au ravitaillement de vous lancez : un énorme merci ! 

Les bénévoles le méritent !!!