dimanche 26 novembre 2017

Une Course Verticale pour le Téléthon !

Une fois n'est pas coutume, je me contente d'un copier coller, mais c'est pour la bonne cause

Présentation

La Tour Montparnasse ouvre ses portes pour un défi sportif et solidaire vertigineux. 
Le 9 décembre 2017, venez grimper les 1000 marches, 60 étages, et les 210 mètres de dénivelés au profit de l’AFM Téléthon.
A la clé, de nouvelles sensations de course, une ambiance sans égale, une arrivée sur le toit terrasse de la tour Montparnasse avec une vue imprenable sur Paris, et surtout une cause solidaire pour laquelle se donner à fond.
Seul(e), en famille, entre amis ou collègues, tous ensemble dans les escaliers ou en relais, venez vous éclater dans l'un des derniers gros défis de l'année!
Pour les meilleurs, c'est l'occasion de décrocher une qualification directe pour la Verticale de la Tour Eiffel® 2018 !

La Cause

L'AFM-Téléthon est une association de parents et de malades qui mène un combat sans relâche contre des maladies génétiques, rares et lourdement invalidantes. Elle est née d’une conviction et d’une volonté : guérir des maladies longtemps considérées comme incurables. 
Pour réussir, elle s’est fixé une règle d’or : la rigueur et l’efficacité.
Elle s'est donné 3 principales missions : Guérir (recherche et développement de thérapies innovantes), Aider les malades (soins, accompagnement, citoyenneté), Communiquer les savoirs auprès des familles, professionnels et du grand public.
L’AFM-Téléthon, c’est aussi le Téléthon, une mobilisation populaire unique qui a fait sortir les maladies rares du néant et permis une triple révolution génétique, sociale et médicale avec le développement des biothérapies. 

Informations Pratiques

Pour vous inscrire :



Modalités d'inscription : 
- En invidividuel : lors de l'inscription, il suffit de choisir une vague de départ (matin ou après-midi). Si vous souhaitez courir en même temps que vos amis, ils doivent choisir la même vague.
- Par équipe : lors de l'inscription, le capitaine d'équipe ajoute ses équipiers.
Frais d'inscription :
Les inscriptions en ligne sont ouvertes jusqu’au mercredi 6 décembre. Après cette date, il vous sera possible de vous inscrire le samedi 9 décembre sur place au stand « Retrait des dossards ».
Les frais d’inscription sont de :
  • 30€ pour les Particuliers dont 12.50€ HT (soit 15€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
  • 20€ pour les Etudiants dont 8.33€ HT (soit 10€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
  • 60€ pour les Entreprises dont 25€ HT (soit 30€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
Il vous sera possible de faire un don de 5€ lors de votre inscription en ligne.
L’inscription comprend :
  • Le tee-shirt officiel de l’évènement
  • Une petite collation
  • Une boisson énergisante Redbull
  • Une bouteille d’eau 50cl
  • Des goodies/offres partenaires
La course héberge 2 challenges :
  • Challenge Grand Public : de 09h30 à 17h00
  • Challenge Entreprise : de 12h00 à 13h00
 Retrait des dossards :
  • Il s'effectue sur place, le samedi 9 décembre, 45 minutes avant le départ de votre vague à l’espace "Retrait des Dossards"
Si vous avez choisi le format chronométré, merci de vous munir de votre certificat médical (ou photocopie de votre licence FFA/FFTriathlon) et d'un document d'identité.
Classement :
Individuel : tous les coureurs chronométrés sont classés, le meilleur temps masculin et le meilleur temps féminin remportent leur dossard pour la Verticale de la Tour Eiffel® 2018.
En équipe (uniquement chronométré) :
Les équipes sont de 2 ou 4 coureurs. Les équipiers partent ensemble de la ligne de départ. Le temps total de la course est pris en compte pour le classement.
Si vous souhaitez une médaille à la fin de votre course, c'est une option supplémentaire (8€) à choisir lors de votre inscription.
Consigne et Vestiaire :
Une consigne et un vestiaire se trouveront à proximité de la tente "Retrait des dossards" pour vous permettre de vous changer tranquillement avant et après la course, et de laisser vos affaires personnelles en toute sécurité.
Programme des festivités :
  • Dj sets village + cage d’escaliers
  • Foodtruck
  • Activités sportives à 11h et 14h (ouvert à tous)
  • Ostéopathes et Massages
  • Étages ambiancés + surprises 
  • Animations sportives et vélos solidaires

mardi 7 novembre 2017

Votre Smartphone égaye votre PPG

Aujourd'hui, je ne vous parle de course ni d'équipement, je vais vous parler d'une application :

SWEAT DECK




Ce n'est pas une application comme les autres applications de sport, c'est une application pour organiser vos séance de gainage.




Elle se présente sous forme de jeux de cartes : chaque carte vous donne l'exercice et le nombre de repetition.



La version gratuite vous offre 15 exercices


vendredi 3 novembre 2017

Marathon de Toulouse : Un défi non prévu


L’idée a commencé à germer à la sortie des 20 km de Paris. Je venues de battre mon record vieux de 4 ans : Et si je faisais un marathon ?. Un rapide coup d’oeil et je m’arrêtais sur le marathon de la Rochelle que je connais et don’t le parcours a été rendu encore plus roulant. C’est à ce moment-là que Running heroes s’en est mêlé. Ils offraient la possibilité de gagner un Dossard pour le Marathon de Toulouse pour le 22 octobre or le 23 octobre j’étais à Toulouse pour le boulot. Et comme je suis faible devant la tentation, J’ai donc tenté de gagner un des 11 dossard mis en jeu (1er arrive, 1er servi) et j’ai gagné.



Pour avoir le dossard, ce fut un peu plus compliqué, les codes successifs envoyés par Running heroes s’avéraient invalide. Je remercie Magalie et Florian pour le suivi et la résolution du problème puisque me voilà inscrit.



Samedi 21 octobre : Gros coup de Stress, ils ne  trouvent pas mon Dossard…. Gloupss, direction les litiges qui régularisent le tout ! J’ai mon Dossard, Merci Running Heroes et l’organisation.



Le village est assez petit et il pleut donc la présentation du marathon et des meneurs d’allures se fait avec un public restreint.




Je découvre le contenu du sac Coureur : Pas grand-chose, mais 2 tickets de Métro/Bus. C’est bien pensé pour limiter les transport personnel d’autant que le départ n’est pas proche.



Dimanche 22 : me voilà Sur le pont avant la sécurité 1h30 avant le départ, cela n’avance pas.  Et tout le monde est mélange 10 km, semi, marathon alors que le 10 km commence presqu’une heure avant le marathon.  Si j’avais organisé, j’aurais fait une queue par course. Cela n’avance pas, cela prend du temps, c’est mon premier marathon ou je dois passer par des portiques de sécurité détection métaux (Drôle d’Epoque).




Le départ des 10 km sera retardé de 25 minutes et par ricochet le marathon.  Mais malgré les rochons du départ, c’est avant tout pour nous que l’organisation fait ces contrôles….



L’entrée dans les SAS est particulière parce qu’il n’y a pas e SAS… Chacun se met ou il veut, en fonction des meneurs d’allures, mais ceux si ne sont pas répartis ils sont Presque devant et en groupe au lieu de se répartir….




Y a de meilleures conditions pour aborder un marathon, je me suis fait une ampoule au pouce lors du dernier entrainement le vendredi soir. J’espère que le Comspeed va tenir.

Le départ est donné. J’ai revue ma stratégie de course avec mon Coach, le responsable sportif des amis de Mikhy, Matthieu dont je porte les couleurs (de l’association pas de Mat lol). Cela sera entre 5”20 et 5”30 au km.

Je pars et dès le 1Er kilomètre je prends la bonne vitesse , je le finis en 5”25, je suis assé content, mais je reste vigilant puisqu’en fonction du dénivelé (modeste), je me retrouve à 4”50 je rectifie rapidement.



Le départ se fait dans des allées assez large, ca facilite le trafic parce qu’il faut doubler et faire doubler puisqu’il n’y avait de SAS.

La coulée verte est un peu plus compliquée car l’espace est plus réduit.  C’est aussi l’occasion de faire une halte technique, j’ai pourtant pris mes précautions…

Un ravito tous les 2,5 km… c’est pas mal mais je m’arrête pas j’ai pris ma petite bouteille bleue. Par contre au 1er j’ai mal refermé ma poche et j’ai perdu mes gels…. Il me reste 2 pates de fruit. Je devrai donc gérer différemment les ravitos.

Les 5 premiers km se passent bien mais un peu rapide 5”17.

La coulée verte avec du public qui est là, c’est pas Paris et encore moins New York, mais les Toulousains sont de sorties pour nous encourager..



Les km passent et je maintiens le rythme, j’arrive au km 10 et l’allure est toujours là entre 5’25 et 5’30,  en fonction du trafic. C’est ce qui m’étonne il y a moins de 3000 participants au marathon, et pourtant on se sent  jamais seul et parfois même on piétine derrière un groupe. La sagesse (et oui, tout arrive)  fait que maintenant je prends mon temps pour les doubler.  Parfois même je reste derrière eux, pour m’abriter du vent, car sur certaine ligne droite il se fait bien sentir



Le semi arrive, j’ai toujours les pattes qui suivent et l’allure se maintient malgré une nouvelle pause technique. Plus de Powerade,  comme prévu, je vais donc m’abreuver aux ravitos plutôt complets.



Je continue sur le même rythme jusqu’au 34 km avec une nouvelle pause technique, et au 34ème comme à la Rochelle, je me prends le mur de pleine face. Je ralentis et impossible de relancer la machine si bien que je boucle 35 ème kilomètre en 7’’49. Un rapide calcul, et je sais que les 4 heures sont en train de s’envoler.



J’arrive donc à redonner une impulsion sur le 36èm en 6’’58, mais j’arrive plus à tenir le rythme, je me mets hélas à marcher….Oubliant l’adage : « Tu cours plus vite que tu ne marches ».

La fin du marathon serait donc on court 2 km et on marche 500 m au niveau du ravito.



Une mention particulière au dernier ravito : à cours de verre, ils distribue carrément des bouteilles de Badoit 1L, ça fait lourd lol et donc beaucoup de gâchis car on jette rapidement la bouteille…



Une deuxième mention spéciale à ce coureur qui m’a encouragé et  qui à couru 500 mètre avec moi pour m’encourager et me remettre à courir à ce ravito, je lui dois certainement une bonne part de mon record.



L’arrivée du marathon est vraiment enthousiasmante, beaucoup de public sur le dernier 1KM, ca booste… j’ai mon record dans les pattes, je donne tout ce que j’ai et je passe la ligne d’arrivée en 4 :06 :39.



Mi-figue, mi-raisin : j’ai battu mon record mais suis à 6’’40 de l’objectif, je décide donc de voir le verre à moitié plein d’autant que j’ai dans les pattes mon Ironman et le record des 20 km de Paris.



Je croyais que c’était fini .. Vous aussi ? Eh bien, nous la seconde épreuve commence : récupérer ca consigne. Aucune organisation,  tous les camions ne sont pas arrivés, il me faudra  40 minutes pour récupérer mon sac, heureusement qu’on nous a donné une couverture de survie pour ne pas attraper  froid.



Je remercie l’organisation et Running Héroes pour le dossard. Je remercie aussi le nombreux bénévoles qui ont été sur ce marathon avec le sourire, et ceux qui ont rendus les consignes car ils ont mangés la critique de certain parfois limite violent alors qu’ils n’y sont pour rien. MERCI pour tout çà !!!









mercredi 1 novembre 2017

Bilan du mois d'octobre


C'est un  mois assez surprenant puisqu'il s'agit d'un mois de recuperation apèrs mon Ironman.  Je m'attendais a gérer une recuperation mais en fait je pète le feu et j'ai donc établi deux nouveau record personnel :

- les 20 km de Paris : 1:39:53
- Marathon de Toulouse : 4:06:39

Mais j'ai oublié un élément important : Il y a la forme et il y a le corps ! Et le corps lui n'a pas suivi avec une blessure au genou droit qui cloture prématurément la  saison !


















si on regarde en détail par activité :







cela donne :






Avec deux records cela reste un bon mois avec en ligne de mire les 7000 km pour le mois de novembre peut être si le genou me permet