mardi 8 août 2017

Interview Exclusive de Philippe

The Crow : Bonjour, merci de me recevoir

Philippe : Bonjour je vous en pris.

TC : Alors, auterme de cette 4 ème saison de Triahlon, vous avez une annonce ?

Phil : Enfin, on va dire plutôt 3 saison, le 1er n'était qu'un essai.

TC  Oui, mais cette annonce ?

Phil : Oui, eh bien en fait, je me suis inscrit pour un Ironman pour cette année.



TC : Dès cette année, vous n'aviez pas dit l'année prochaine ? Pourquoi avancer d'1 an.

Phil : Il faut savoir se jeter à l'eau, aller dans le grand bassin. Je n'ai plus vingt ans. Toute année supplémentaire m'expose à plus de blessure, plus de coupure. Je vois autour de moi des amis être obligé de faire une coupure de quelques mois à quelques années... Ca m'a décidé.

TC : Au fait, où ca votre Ironman ?

Phil : Au début ca devait être Nice, le changement de calendrier  ne me convenait pas, je me suis rabattu sur Barcelone. Mais il était complet, j'ai donc opter pour celui d'Italie, à Emilia Romagna pour être précis.

TC : Il aura lieu quand ?

Phil : le 23 Septembre

TC : Vous serez prêt ?

Phil : Difficile de répondre, j'ai jamais participé à une course de cette ampleur. Ce que le peut dire c'est que depuis le début de ma préparation le 23 mars, j'ai fait pratiquement 8000 km toute disciplines confondues en plus de 540 heures. La motivation est là

TC : Ca ne doit pas être facile, tout ce volume de sport.

Phil : Oui c'est difficile! Ca demande pas mal de sacrifice familiales et même socialement ou professionnellement parlant, tout est étudié en fonction de l'entrainement prévu.

TC : Vous vous faites aider ?

Phil : Oui, je n'envisageais pas de faire mon premier full sans  être accompagné. J'ai un coach.

TC : On peut avoir son nom

Phil : Guy Hemmerlin

TC : il connaît son métier, il vous apporte quoi ?

Phil : Il a structuré mon entrainement. Pour moi la difficulté était de savoir si j'en faisais pas trop et la répartition.

TC : Et alors ?

Phil : J'ai été surpris dès le départ par le volume d'entrainement. Je pensais démarrer plus lentement. Mais Guy a intégré immédiatement ma participation au 70.3 d'Aix en provence. Parce ce que c'est un vrai plus, un entrainement qui s"adapte à votre pratique, vos contraintes, vos courses.


TC : Un conseil qui vous a marqué ?

Phil : Je sais pas trop, ou alors de ne pas participer au Marathon de Paris alors que je sortais à peine de blessure. La décision a été difficile à prendre surtout que je devais accompagner mon frère.

TC : D'autre bénéfice ?

Phil : oui, l'entrainement à la fréquence cardiaque j'y fait beaucoup plus attention qu'à la vitesse.

TC : Votre objectif ?

Phil :  le finir dans les temps

TC : Non, je vous connais votre objectif secret ?

Phil : S'il est secret, je ne vais pas vous le dire [sourire]

TC : Changeons de sujet alors. Votre point fort ?

Phil : Avant j'aurais dit la partie CAP, mais c'est le troisième effort, donc j'arrive entamé. Aujourd'hui je dirais plus le vélo, j'ai l'impression d'avoir bien progresser....

TC: Par sport, vos craintes ?

Phil : C'est simple :
Pour la natation : la crampe. Comme c'est en mer adriatique, je ne penses pas avoir une mer déchainée.
Pour le vélo : la chute surtout depuis le Triathlon de Paris, mais il y a le vent aussi
Pour la CAP : Je dirais ce fichu mollet qui a encore fait des siennes très récemment.
Sinon pour l'Iron lui-même, cela serait de finir sans la lucidité pour faire un arbre pour la battle d'arbre des amis de Mikhy


TC : La natation est vraiment votre point faible ?

Phil : Oui, j'ai pas encore fini un Triathlon sans brasser. J'espère que mes prochaines vacances au bord de la mer, me permettrons de remédier à çà

TC : Votre plus gros problème sur cette préparation :

Phil : Hormis le temps, je dirais la diététique, j'ai vraiment du mal à rester sérieux sur une si longue période.


TC : Que peut on vous souhaiter ?

Phil : une bonne course

TC : Vous ne seriez pas un peu Schizophrène pour vous interviewer vous même ?

Phil : Schizo, je sais pas mais fou pour mêttre inscrit à un full, ça c'est certain

TC : Cela sera le mot de la fin !

5 commentaires:

  1. Excellent Phil!
    Bravo à ton interviewer de choc également!
    Une pensée pour ta femme et tous ceux qui t accompagnent, te suivent dans ce formidable projet!
    Allez à bientot!
    Au fait tu vas où en Emilie Romagne?
    Ravenne? Ferrara?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu comprends maintenant mes questions sur la mer adriatique ;) - Cervia pour être précis.

      Supprimer
  2. Je le savais par Tristan mais je m'en doutais un peu, je te souhaite vraiment de réussir cette aventure et je ne m'inquiète pas je sais que tu iras au bout et dans les temps impartie.
    Runner.fou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vu l'entrainement c'était prévisible. Du reste, j'ai fait cette annonce car j'avais de plus en plus de question ;)

      Supprimer
  3. Super interview et sacré défi tous les voeux de réussite. Avec une telle densité d'entraînement ça va le faire.
    M....

    RépondreSupprimer