lundi 24 octobre 2016

Course : 20 km de Paris 2016

Les 20 km de Paris représentent pour moi une course particulière. C’est la course par laquelle j’ai repris le running. L’histoire folle d’un pari en 2011 avec un pote, et je l’ai fait. Depuis je la fait chaque année. C’est donc la course ou j’ai le plus de participation et pourtant cette année, je n’avais pas de dossard. J’allais donc interrompre ma participation après 5, ne viendrais pas la 6ème.

Et pourtant quelques semaines avant, la possibilité d’avoir un dossard aux couleurs des Amis de Mikhy » s’offrait à moi. Je n’eus la confirmation de ce dossard que la veille.



On se retrouve donc à 9h00 (plus ou moins selon les participants) pour cette course. J’en profite pour récupérer le dossard et le tee-shirt. Ben vous savez quoi ? Ils ont réussi, si si : les 20 km de Paris ont fait un tee-shirt sympa ! Incroyable non ? Le thème de l’année leur facilitait la tache puisque la bande dessinée était à l’honneur cette année


Si l’accès aux consignes s’est bien passé, ressortir du Stade fut un calvaire. Une queue due au contrôle de sécurité, alors même si sur le moment s’est gonflant quand on voit l’horloge tournée, on comprend le bien-fondé de la mesure.
Les organisateurs se rendent comptent du goulot d’étranglement puisque le départ sera reculé de quelques minutes.

Aux environs de 10h15, on prend le départ. Celui-ci a changé on ne monte pas aux Trocadéro, mais nous longeons la seine pour ensuite remonté sur l’Arc de Triomphe.


Le départ n’a jamais été un point fort des 20 km de Paris. Eh bien cette année fut la pire de mes 6 expériences, la voie est trop étroite, si bien qu’il y a un goulot d’étranglement avec la largeur de la vague qui sort du pont de l’Alma. Pendant les 400 premiers mètres, on trottine, on marche, on trottine, on marche. Les sifflets de la part des compétiteurs se font entendre.


Pour ma part, je suis comme tout le monde je râle, mais j’aborde cette course en entrainement marathon et donc par de recherche de perf. L’objectif de la course est de faire 5m50 au km.

Le premier km sera fera donc en 6m56 ! Gloups. Il va donc falloir rattraper cela. Je ne sais pas si je suis devenu raisonnable sur une course ou si ça devient une habitude. Avant, j’aurais accélérer un max pour rattraper ce retard sur le kilomètre d’après. Et bien ça, c’était avant. Aujourd’hui je me cale à 5m45. Enfin j’essaie car le km 2 est en descente, alors je le fais en 5m41. Mais tout va bien. J’essaie de ne pas trop regarder la montre comme me l’a conseillé mon coach Nantais. Mais ma Garmin a le pouvoir d’un hyptnotiseur…


Les km suivants s’enchainent à 5m46, ce n’est pas trop mal et quand je regarde la montre c’est plus pour confirmer mon allure.
Je dois dire que lorsqu’on commence à remonter sur l’arc de Triomphe, la largeur de la voie et la cote font leur effet, il n’y a plus d’engorgement.
L’allure sera alors constante jusqu’à l’arrivée à osciller entre 5m45 et 5m50, sauf les km 10 et 15 ceux du ravitos où, je prends le temps de bien souffler pendant que j’ingurgite ma banane et que je bois.


J’ai eu deux impressions pendant ces 20 km :
-        -  Moins d’orchestres que les années passées sauf sur la fin, est-ce la vérité je ne saurais dire
-      -   Beaucoup de Joellette et les gars assuraient. Y avait du punch dans les équipes, j’ai failli succomber pour en suivre une mais je me suis ravisé.



Quelques orchestres étaient vraiment dans le thème : On ainsi vu les Schtroumpfs, Obélix…..
Je finis avec une moyenne de 5m48 pas trop loin de l’objectif et je dirais que coté forme tout allait bien.
On reçoit la médaille : Sympa aussi cette année. On retrouve l’équipe à la consigne pour débriefer. On a tous le même sentiment : la note est de 2 sur 3 : (tee-shirt, médaille mais pas le départ).


Voilà une bonne course, un bon entrainement pour le marathon qui vient


Si on résume, une bonne course qui m’a servi à mon entrainement et non pas à une Perf. J’ai su résister au chant des sirènes. Côté Organisation : Je dirais vraiment pas mal mais peu vraiment mieux faire sur le départ. Ca doit être frustrant pour qui venait faire une performance.


5 commentaires:

  1. Très très bien tout ça. Bonne course intra-préparation.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime lire des CR ou je vois que la course c'est bien passée et que la préparation vers ton marathon se déroule comme il faut.
    Maintenant il ne te reste plus qu'à commencer le processus de surcompensation pour New York...

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ta course ! Quel nel arbre vous avez fait !

    RépondreSupprimer
  4. Bien tout ça en prévision du marathon de NYC

    RépondreSupprimer