lundi 21 septembre 2015

The Crow teste la Garmin Epix

Voici un test  de la Garmin Epix pratiqué entre mi-juin et début septembre. Sur cette période, j’ai eut deux mises à jours, la version de l’OS actuelle est 2.80.

L'Epix est sortie fin juin 2015. Elle a des dimensions imposantes surtout pour l'épaisseur :

Dimensions physiques50,8 x 53,3 x 17,8 mm
La dimension de l'affichage est bien sur plus réduite avec une résolution de 205 × 148 pixels. Cet écran est tactile et couleur. Pour ma part, je n'utilise que très peu le coté tactile surtout que pour rentrer en mode tactile il faut déjà être dans le menu qui s'actionne via le bouton central.


La Garmin Epix est le haut de gamme du constructeur aussi les attentions ont été plus grandes que pour d’autres modèle.  A savoir que la Garmin est livré avec un câble de recharge (normal) mais aussi un chargeur mural avec prise FR/UK/US)


Comme la 920 ou la  Fenix 3 est une montre qui donne l’heure, c’est un minimum me direz-vous, mais en fait chez Garmin cela ne fut pas toujours le cas il est donc de bon ton de le préciser.    

Le bracelet est en caoutchouc avec un léger effet peau de pèche, pour ma part, je trouve qu'il est un peu ramasse miette. L'écran lui est sensible au trace. Il ne raye pas mais les traces de doigts apparaissent vite

Et comme montre, elle cède à la mode du moment, c’est une montre connectée vous pouvez la coupler avec votre smartphone et recevoir vos notifications sur la montre. Personnellement, j’ai fait le test avec un Iphone en version IOS 8.3. et ISO 9.Le couplage avec le smartphone via Bluetooth se fait très simplement et vous permet :
-          Les notifications d’appel
-          Les notifications de SMS
-          Les notifications d’applications que vous avez programmez sur le smartphone
-          Piloter la musique

Mais la montre vous donnera aussi des informations sur le niveau de la batterie de votre smartphone.

Le couplage nécessite une application sur le smartphone : Garmin Connect. Maintenant Garmin connect  accepte de pouvoir synchroniser deux appareils. Ce qui permet d’avoir connecter la montre de sport mais aussi son traqueur d’activité. Mais attention, si votre traqueur d’activité est aussi connecté  (notification/sms…), elles ne fonctionneront que sur un seul des devices. Pour ma part, j’ai une vivoactive et ce test de l’Epix. Je n’ai les notifications que sur la Vivoactive.

 J’ai testé celle montre sur plusieurs sorties donc deux triathlons, sorties en running, sorties à vélo et natation en piscine. Je le précise car le nombre de sport supporté est comme pour la Fenix 3 très impressionnants (Ascension, Course, Course sur Tapis, Natation (En piscine), Natation (En eau libre), Vélo, Vélo d’appartement, Randonnée, Ski / Snow, Ski de fond, Le, Trail, Triathlon).

En mode vélo d'appartement vous devez vous comprendre que vous n'aurez que le suivi du temps et du cardiaque

L’Epix  notifie l’utilisateur au son et à la vibration. J'aurais aimé une vibration un tout petit peu plus forte.

Bien entendu, je n’ai pas pu tester tous les sports. J’ai donc testé exclusivement Natation en piscine,  Natation en eau vive Course à Pied et Vélo, Triathlon

Ce que je préfère sur l’Epix (comme sur la 920) c’est l’écran carré. d'autant qu'il est  possible de changer la couleur de fonds soit noir soit blanc.

Comme toutes les nouvelles montres on peut personnaliser sa montre avec les applications Connect IQ , le nombre d’applications croit rapidement.


Si on continue la comparaison avec la Fenix 3, l’Epix s’utilise avec 5 boutons une fois qu’on a bien compris l’usage de chacun (On/off/light, Monter/Menu, Descendre, Start/validation/arret, retour/lap)

L’écran de l’Epix est paramétrable pour chaque activité, vous pouvez définir les informations à afficher et ce jusqu’à 4 informations. En plein soleil, ou en pénombre, la lisibilité reste à désirer.


Je ne reviens pas sur les fonctionnalités maintenant de bases sur les modèles Garmin de cette gamme de prix : Auto-pause, auto-intervalle, fractionné, alarme….. par contre cela peut décontenancer l'allure est donnée avec une précision de 5' , vous ne pourrez diriger votre course à 4min36, il faudra faire 4m35.

Le fractionné simple pourra être directement programmé sur la montre pour des enchainements plus compliqué type 8x30’+30+6x40’+20+8x30’+30’+6x20’+40’ sera à configurer sur l’ordinateur

J’ai eu peur lors de la première recherche de GPS, elle a mis près de 3 minutes. Franchement je m’attendais à mieux. Puis lors des sorties suivantes, le GPS fut trouvé aux environs des 30s. Avec un système qui plus est clair, une barre de progression sur le haut de l’écran. En fait, quand vous laissez la montre allumée et que vous restez dans la même zone, le GPS est trouvé rapidement. Si vous l’éteignez et qu’en plus vous voyagez entre les sorties, le GPS est trouvé aux environs d’une minute.

Puisque nous parlons de GPS, parlons de sa précision. Pour une montre de ce prix-là, il reste vraiment perfectible. Je vous laisse juge sur la carte d’une entrainement à Paris sur les quais de seine, et je vous assure que je suis resté sur le quai, je ne me suis pas entrainé pour le Triathlon :




Tandis que sur la vivoactive, j’ai une carte parfaite ou même sur la Fitbit Surge qui convenez en est beaucoup moins chère. Cette petite imprécision fait que votre allure instantanée est parfois variante sans que votre allure ne change, vous passez de 5 min au km à 7 min....

Pour la précision, sur les courses mesurées, je n’ai pas noté de différence notable. L’Epix couplée au FootPod  semble donner la bonne distance. J’ai testé cela sur des parcours que je connaissais. Par contre, j’ai  un problème sur la précision de la carte.

Alors j'ai aussi testé l’Epix sans le Footpod, sur un terrain d'entrainement que je pratique souvent et le kilométrage est sensiblement le même à 100m prêt sur 8 km, mais notez que finalement, je ne sais pas si c’est l’Epix qui a raison ou la Vivoactive.



La synchronisation avec les autres périphériques ANT+ (ceinture cardiaque + accéléromètre Footpod) s’est déroulée sans aucun souci.

Puisque je parle de synchronisation, autant continuer avec la synchronisation des datas, vous pouvez synchronisez les datas de votre montre par plusieurs moyens :
·         Câble avec votre ordinateur
·         Bluetooth avec votre smartphone et Garmin Connect
·         Wifi


Comme pour la Fenix 3,la synchro sans fil devient complète car  vous pouvez tout  envoyer vers la montre :  entrainement,  apps Connect IQ. La mise à jour se fait par contre par Garmin Express

C’est pratique plus besoin de connecté la montre à l’Ordinateur , sauf ce qui arrive parfois pas de synchro sans fil. Ce qui arrivait souvent après la dernière mise à jour de Garmin Connect, mais de puis la mise à jour de la montre en version 2.8 je n’ai plus eut ce soucis.

Le Virtuel Partner est présente sur la montre avec beaucoup de visibilité, séparée en 3 avec en haut le temps en retard ou en avance :




Pour les Trailer la montre apporte un nombre de fonctionnalités impressionnantes : Boussole, ascension, altitude, pression, météo mais et l’epix est vendu pour ça pour les cartes. Pour ma part, je n’utilise pas ce module, je trouve que ca fait gadget.  Lire une carte sur un écran si petit, mais de qualité, est surtout à utiliser si vous n’avez pas mieux mais bon ce n’est quand même pas le Pérou :

L'Epix 3 à vélo

Premier regret, l’Epix n’est pas livrée avec un support vélo comme l’était par exemple la Garmin 910. Il faut donc rajouter environ 15 € pour un support sinon il faut fixer la montre directement au guido se qui est possible avec le bracelet.


 J’ai rien à redire sur les fonctions de la montre à vélo. La montre fait le job et toutes les informations sont fournies. On apprécie comme pour la course à pied, l’arrêt automatique, cela évite de griller les feux rouges….

Il faut avouer que la version 2.80 est une version mal née, alors que je n'avais pas eut de soucis depuis l'origine avec la montre. Il m'est arrivé depuis cette version de n'avoir aucune information pendant la sortie alors que j'avais bien le GPS en au départ. Au moment, de l'enregistrement celui-ci a duré plus de 10 minutes sans succès. Il a fallu forcé l'arrêt de la montre (appuie pendant 20s sur le bouton marche/arrêt). Voila l'écran pendant la sortie :

J'ai pris la photo à l’arrêt on pourrait croire que c'est pour ca qu'il n'y a pas de vitesse indiquée, mais ce fut le cas pendant toute la sortie.


L’Epix dans l’eau.

Il faut noter que l’étanchéité est de  5 ATM et donc en retrait par rapport à la Fenix 3 et ces 10 ATM.

J’ai testé  l’Epix  dans un bassin 25m et de 12m.  On note toujours qu’il faut faire une des 4 nages pour que la distance fonctionne. . Par contre l’Epix perd les pédales si vous faites des longueurs d'exercice comme juste le battement des pieds, dans ce cas la pas de reconnaissance de la nage mais les longueurs ne sont pas comptées non plus. En la prêtant à un ami, je me suis aperçu que si vous faites des exercices et la culbute en fin, les longueurs étaient prisent en compte. Il faut donc que je progresse sur ce point.

Attention, toutefois la taille de la piscine est personnalisable mais avec ses limites, la longueur du bassin ne doit pas être inférieure à 17m. Ce qui reste logique étant donné la relance qu'on peu avoir sur 12m. Toutfois si vous souhaitez avoir la bonne distance, vous pouvez changer la taille de la piscine après coup sur Garmin Connect, les calculs notamment sur le Swolf seront faux


La reconnaissance des nages (j’ai testé Crawl et Brasse) se fait très bien, pas de confusion à la lecture de votre séance :

Par contre sur des nages en mode éducatif, la lecture de la séance est plus problématique notamment quand vous faites uniquement du battement pied (d'autant que je ne fais pas la culbute)  :





Attention, Garmin ayant décidé de rester en technologie ANT+ pas de mesure cardiaque dans l’eau contrairement à la Polar V800.  Cela ne signifie pas que vous ne puissiez pas mettre la ceinture livrée dans l'eau (même si ce n'est pas conseillé par Garmin), vous pouvez le faire mais aucun relevé de votre fréquence cardiaque ne se fera. Garmin s’apercevant de son retard vient de sortir des ceintures spécifiquement pour le Triathlon. Il faut hélas rajouter quelques euros. Garmin vend un Bundle 920+Ceinture Aquatique pour Triathlon mais je n'ai rien vu pour l'epix. On aurait pu penser que la ceinture soit livrée d’office avec l’Epix

En eau vive, point de GPS si vous êtes en brasse par contre en Crawl, le mouvement semble assez rapide pour avoir un relevé.

J’ai testé les fonctions Triathlons lors du Triathlon de Paris et celui de Chantilly. Cela se déroule sans anicroche, le passage d’une activité vers la transition puis transition vers activité se fait par le bouton lap. Pas de confusion possible, un seul bouton. On peut par contre regretter  la sensibilité du bouton lap, une main trop courbée,  et on appuie donc au lieu d’être en transition vous vous retrouvez en vélo.

Statistiques
C’est  un module intéressant pour qui n’est pas assez patient dans les temps de récupérations mais pas seulement car la montre vous indique

-          Temps de récupération avant nouvel entrainement
-          Votre VO2 Max tout en distinguant logiquement la VO2 course à Pied et celle à Vélo. Par contre, il faudra le capteur de puissance pour que la VO2 à vélo, comme la ceinture cardiaque devra l’être pour la VO2 max Course à pied
-          Prédicteur de course, cette fonction est à prendre avec beaucoup de précaution. Ainsi pour moi, le temps estimé pour le marathon était de 3h45 (un rêve pour moi) puisque mon record personnel date de novembre en 4h10. On peut penser que la montre ne pouvait être précise puisque elle vous apprend en quelque sorte. Mais bon je peux rêver et me dire que c'est le temps du prochain marathon ;)

Traqueur d’activité.

La montre cède aux sirènes du moment et fait traqueur d’activité. Elle décompte donc vos pas. Attention, si vous avez un autre traqueur d’activité de marque Garmin, il faudra choisir car c’est logique vous ne pouvez qu’ 1 seul traqueur d’activité en même temps



Pour mon fameux test moto, la montre compte environ 500 pas pour un trajet de  40 km de moto. Ce n’est pas zéro, mais c’est loin des milliers de certains traqueur d’activité. Sur le test des 100 pas, elle m’en compte 103, soit une erreur de 3%.

Il faut noter que l’objectif moyen peut être soit fixé manuellement soit être dynamique en fonction de votre activité il s’ajuste.
Le plus gros problème pour utiliser la montre au quotidien en traqueur d’activité, c’est son épaisseur, elle ne passe pas sous la chemise, et c’est un calvaire pour mettre et retirer le blouson moto. On sent vraiment les 17,8 min d'épaisseur 




Il y a aussi la fonction d’analyse du sommeil, sommaire soit mais vous aurez une idée de comment vous avez dormi.



Autonomie
L’autonomie annoncée de l’Epic : 20 heures en mode GPS, pouvant passer à 50 h  en mode Ultra qui ne prend la mesure que toutes les 30 secondes. Attention pour toucher les 20 heures, il ne faut pas avoir le suivi d'activité en route celui-ci pompe la batterie.  Sur la durée du test, je dirais que les 20 heures sont assurées, par contre je n’ai pas eut l’occasion de tester le mode Ultra


Question autonomie, on ne l'aborde pas assez souvent l'autonomie de la ceinture. Il faut parler de l'autonomie de la ceinture. Pour la préserver, pensez à ne pas laisser le module cardiaque brancher la ceinture car sinon les contacts étant toujours connectés cela déchargera la pile.


Si vous avez des questions, n'hésitez pas

Prix : 499 €



Pour la l’Epix
-          Lisibilité de l’écran
-          Fonction sport très complète
-          Personnalisation des écrans
-          Connect IQ
-          Connectivité smartphone
-          Robustesse
-          Rapidité pour trouver le GPS


Contre l'Epix
-          Nouveau câble de chargement
-          Pas de pack vélo
-          Précision du GPS
-          Epaisseur
-          Piscine perfectible
-          Prix


2 commentaires:

  1. merci pour ce test thecrow, je trouve la liste des défauts conséquentes pour une montre haut de gamme surtout précision du GPS.

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est le GPS qui pêche, sinon pour le reste c'est question de subjectivité...

    RépondreSupprimer