jeudi 6 mars 2014

Test : Oregon ssmart Dynamo


Oregon a donc sorti son traqueur d’activité sous forme d’un bracelet noir. Nommé Smart Dynamo – (référence PE128),
 

Il s’agit donc d’un bracelet en silicone noir avec un petit logement pour recevoir la partie intelligente du traqueur. Le bracelet est fermé par une espèce d’agraffe qui permet de régler en longueur le bracelet pour s’adpater plus ou moins à la majorité des poignets. On peut regretter que cette agraffe tienne assez mal, pour ma part, je l’ai perdu 4 nuits pendant l’essai de 15 jours.

 

Le traqueur

 

Le traqueur est par contre étanche à 10 mètre selon le constructeur, je n’ai pu le tester par contre j’ai testé la douche et la pas de soucis notable.

 

Il fonctionne contrairement au fuelband de Nike sous IOS mais aussi Android. J’ai effectué les test avec la version IOS.


Contrairement au Fitbit Flex, Il n’est pas nécessaire de sortie le traqueur de son logement pour le charger en effet grâce à un chargeur aimanté qui se branche sur le port USB de votre ordinateur. Ce chargeur est à ce point pratique qu’il comprend l’enroule câble. Il est heureux que l’on ne soit pas obligé de sortir le traqueur du bracelet car cela s’avère un peu difficile au point qu’on hésite de peur d’abimer l’objet.

 

La matière du bracelet est assez agréable et ne fait pas plastique.

 

J’ai été impressionné par la batterie de traqueur, puisqu’une recharge par semaine suffit. Il reste juste à choisir le moment où l’on n’est pas trop actif pour le faire.

Le bracelet est équipé d’un seul bouton qui active les différents modes du traqueur. Par contre, le bracelet ne possédant pas d’écran, il a fallu inventer un autre moyen pour que l’utilisateur.

 

 

Avec une pression courte, ce bouton vous permet de voir votre activité. Cette indication est approximative puisqu’avec une seule diode il est difficile de vous donner le nombre de pas que vous avez fait. Un code couleur a donc été mis en place :

-       en rouge si votre niveau est inférieur ou égal à 50 % à celui fixé,

-       en jaune s’il est compris entre 51 et 89 %,

-       en vert s’il se situe entre 90 et 99 %

-       en bleu pour une valeur égale ou supérieure à 100 %.

 

Avec une pression  de 3 secondes vous sélectionner ou désélectionner le mode Sommeil. Et pas d’activation automatique du mode sommeil comme sur le Shine par exemple. Il faut non seulement l’activer  mais également penser au réveil à le désactiver. Cela dépend donc de votre clairvoyance matinale.


Une pression plus longue vous permet de vous synchroniser avec votre device.


Puisqu’on parle de la synchronisation, abordons la notion du bluetooth puisque c’est la méthode retenue comme beaucoup de traqueur.

 

Si la  reconnaissance initiale du traqueur se fait rapidement, la synchronisation par la suite s’avère plus compliquée, notamment si vous avez coupé le bluetooth de votre Smartphone et que vous le réactiver. Il faut souvent s’y reprendre à plusieurs fois et cette synchronisation n’est pas très rapide par rapport à ces concurrents.

Le coté étanche n’est en fait utilisé que pour la préservation du traqueur. Aucune donnée n’est récupé par le traqueur lorsque vous nager.

Et là on remarque de suite que c’est un traqueur orienté marche et aucune autre activité, le traqueur n’est pas prévu pour les autres activités sportives natation, foot, tennis.


L’application

 

Celle si est assez bien conçue même si  la traduction approximative, ainsi « Step » a été traduit par « Etape » et non Pas.

 

Il vous faut paramétrer bien sur quelques éléments su votre personne, Sexe, poids, âge ainsi que le type d’unité que vous choisissez : Métrique ou pas

 

 

Ensuite, l’écran d’accueil vous offre un une camembert découpé en 4 portions qui se remplissent :

-       Niveau d’activité

-       Nombre de Pas

-       Distance parcourue

-       Calorie



Pour chaque portion, vous avez la possibilité d’obtenir plus de détail en dépliant la catégorie.

 

C’est dans la catégorie que vous allez pouvoir sélectionner votre objectif journalier. Celui-ci ne se fait pas en nombre de choix. Vous n’avez hélas le choix qu’entre 4 niveaux : 30,60,90,120 minutes.  Le choix est assez limité et peu personalisable.

 

Curieusement, ou alors pour une lecture plus claire, la fonction sommeil ne fait pas partie du camembert mais à le droit à son bouton en situé en dessous du camembert

 


Je vous laisse juge de la lisibilité de l’interface pour le sommeil. Je la trouve vraiment sommaire pour ma part et je n’ai toujours pas trouvé la raison des 5 minutes avec comme indication « Il reste à dormir »

D’autant que j’ai eu ce même temps que je dorme 8h45 ou 6h00.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
En bref :

 

J’ai aimé :

-       L’autonomie

-       La matière du bracelet

-       La présence d’un seul bouton très simple à gérer

 

Je n’ai pas aimé :

-       La fonction sommeil

-       L’agraffe de fermeture

-       Le coté fermé juste pour la marche

-       L’absence d’écran pour une lecture directe et non par diode

-       Le bluetooth

 

Côté prix, il est orienté à la baisse puisqu’en février il était vendu 98,23 € chez amazon et aujourd’hui 79,99 €.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire