samedi 8 février 2014

Test : le Loop de Polar à la loupe


Polar se lance donc dans les objects connectés avec le loop. Ce loop est un bracelet qui fait office de traqueur d’activité.

Ce bracelet se présente sous la forme d’un bracelet semi-rigide règlabe au centimètre près mais de manière irréversible puiqu’une fois la mesure de votre poignet effectué et donc de la longueur nécessaire votre devrez couper la partie excédentaire pour remettre en place le système d’attache. Le bracelet offre un écran de contrôle qui affichera votre activité ainsi que l’heure. Un bouton vous permet de faire appel à ces données.

Vous pouvez suivre votre activité sur votre smartphone ou sur le site internet : Mais l’initialisation de votre bracelet nécessitera de passer par le site qui par la même occasion vous demande le minimum sur votre état physique (poids,  hauteur, sexe).


Premier point négatif : le cable qui sert à recharger la batterie du bracelet n’est pas un cable standart.

Le Loop est étanche contrairement à pas mal de ses homologues, il rejoint ainsi le cercle fermé des traqueurs d’activité qu’on peut emmener à la piscine. Mais, contrairement,  au Shine, il n’existe pas de mode d’activité « Natation », on  ne sait donc pas si le bracelet décompte différement l’activité à la piscine.

Au-delà de votre activité, le bracelet déterminera quand vous tomberez dans les bras de morphée de manière automatique pas la peine de déclencher ce mode comme sur le fitflex.

L’application de votre smartphone donne un nouveau sens à votre traqueur car elle va vous notifier quand votre activité n’est pas suffisante, en fait quand vous n’avez pas eut d’activité réelle depuis une heure.

Une seconde alerte est basée sur votre objectif journalier qui lui-même a été calculée sur les éléments que vous avez fourni au moment de votre inscription. Notez que malheureusement, l’application smartphone ne permet pas de modifier cet objectif.

Deuxième point négatif : L’autonomie est annoncée pour 4/5 jours par le constructeur, il en est tout autre. Sur le modèle que j’ai testé, j’ai une autonomie d’un peu plus de deux jours. Ce qui est relativement peut et oblige de se ballader constamment avec le cable de rechargement.


Troisième point négatif : le bonton sur le bracelet, il est très peu réactif si bien qu’on a l’impression qu’il faut appuyer assez fort, et parfois on s’y reprend à plusieurs fois, si bien qu’on ne sait jamais trop ce qui va s’afficher : l’heure, les calories, les pas.

Point positif : la précision. e bracelet semble bien comprendre les mouvements en votiure (au volant) ou même dans le train car il compte très peu de pas. Sur un test de 40 minutes en train, il a compté 16 pas. Sur deux tests pratiqués de 100 pas, l’erreur a été de 2%

Le site web de loop est perfectible puisqu’il n’est qu’en anglais.

L’application du smartphone est assez facile à lire. Une roue dénombrant vos minutes d’inactivité mais également une présentation plus traditionnelle sous forme de tableau .
 
Le loop est étanche comme je vous l'ai signalé, l'activité autre que les pas sera donc décompter dans le temps total d'activité.
 
Le loop est vendu environ 87 € sur le site d'amazon par exemple, à vous de voir si vous êtes intéressé. Pour ma part, je le trouve trop perfectible pour en faire mon traqueur d'activité.

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire