mercredi 25 mai 2016

Course : Garmin Triathlon de Paris

Deuxième étape de mon Tri-Triathlon, le Garmin Triathlon de Paris. Cette foi-ci, on monte en gamme car c'est un format M, le format Olympique :
- 1500 mètres de natation
- 40 km de Vélo
- 10 km de Course à Pied


Depuis la reprise du Triathlon de Paris en 2015, la partie natation ne se déroule plus dans la seine pour des question de santé publique mais se déroule à la base interdépartementale de Choisy le roi. 

Pas de parcours, c'est une longue ligne droite, elle fait 1500 mètres. Le départ se fait en 5 vagues, ce qui a pour effet d'éviter un effet machine à laver au départ.


L'an passé, on avait manger un peu (enfin beaucoup d'algues), on nous a donc promis un plan d'eau nettoyer.... réponse Dimanche.

On passe la première Transition donc à Choisy le roi, que l'on quitte à vélo (vous l'aurez deviné) pour rejoindre le champs de mars.


Le parcours est très roulant et piégeur, l'an passé il y a eut pas pas mal de chute, notamment avec un câble protégés à passer. La protection vaut plus pour des voitures, que des vélos lancés à pleine vitesse à la recherche de performance. Espérons que les travaux seront finis cette année.

La vigilance est d'autant plus nécessaire que le Drafting est autorisé. Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le drafting, c'est profiter de aérodynamisme du coureur de devant en se mettant  dans sa roue.

Arrivée au champs de Mars, on laisse le vélo dans la zone de transition T2, à l'emplacement numéroté et on part pour 10 km constitué de deux boucles. Vous l'aurez compris une des particularité de ce Triathlon (c'est pas le seul) est d'avoir deux zones de transitons distinctes.


Le parcours change cette année avec un peu plus de difficulté puisqu'il y aura un peu de dénivelé alors que l'an passé le parcours était plat. Les coureurs monteront en fait au trocadéro par sa droite (Tour effeil dans le dos) pour redescendre par sa gauche.

L'arrivée se fait toujours en stade ce qui donne bien sur un finiche avec de l'adrénaline et des spectateurs.

Au moment où je vous parle c'est la pluie qui est prévu, donc prudence pour le vélo.

L'an passé, j'avais bouclé se Triathlon en 2h45m55s. Quel est donc mon objectif cette année. Et bien j'hésite profondément sur ma stratégie, ce Triathlon est en fait la dernière phase de préparation pour le Triathlon de Deauville la semaine d'après. J'ai donc le choix :
- J'essaie d'améliorer ma performance
- Mode Entrainement.

J'hésite encore.....

Cela reste un triathlon que je refais avec plaisir (le super temps de l'an passé n'y est pas étranger), avec une organisation impeccable. Je flippais un peu pour la transition 2 mais cela c'est passé admirablement. Le bémol, si on doit en trouver, c'est la cohue pour récupérer son vélo, mais c'est le prix de la sécurité pour éviter les vols.

Si je vous ai fait envie avec ce Garmin Triathlon de Paris, rendez vous l'année prochaine car les inscriptions sont closes.


Course : Mon Triathlon du Roi

En ce week end du 22 mai, se tenait le Triathlon du Roi à Versailles, un Sprint
- 750 m de Natation
- 20 km de Vélo
-   5 km de CAP



Le départ était fixé à 15h30, à la pièce d'eau de Suisse du château de Versailles.


Voilà le plan d'eau en carte :


Ce qui donne dans la réalité :



Mais ce qui me laissait songeur, c'est la nature du terrain de la course à pied, je m'attendais à du chemin stabilisé, et c'était tout autre :



Visite pour le retrait des dossard à la tente, les bénévoles son super sympas et ils sont là depuis ce matin..



Je suis content d'avoir ma nouvelle ceinture FixBelt aimantée (en test je posterai bientôt un résultat du test) car les dossards ne présentent aucune perforation pour les ceintures porte-dossard traditionnelle



L'espace entre les vélos est si petit qu'il est interdit de laisser une caisse ou un sac pour abriter ces affaires, il faudra amener juste le strict minimum.

De mon coté j'avais prévus le truc et apportés des sacs plastiques pour mettre les chaussures


15h15 : c'est le brief : on apprend les bonnes nouvelles : 
- Natation de 790 m
- Le sol est coupant
- le vélo fait presque 23 km
- le soleil n'est pas la mais çà on avait vu.

15h33 : Départ de la course.

L'eau est dégueulasse. Je pars en crawl mais j'arrive pas à faire ma place du coup je passe en brasse, j'ai l'impression que ma combinaison est devenu un peu juste au niveau pectoraux...

19 minutes plus tard : je sors de l'eau. La remontée vers le parc à vélo, se fait en montée. et la surprise, mon voisin a bousculer mes affaires en partant et ms chaussures de vélo et de CAP sont trempée.  

Je mets les chaussures et oui je suis pas encore au point avec les élastiques et je remonter difficilement en courant vers le départ qui se fait dans le cote de Satory. Après cette première difficulté, je relance sur un parcours qui nous emmène à la base militaire. Avant l'entrée on passe sur des rails qui ont provoquée pas mal de chute le matin.La route n'est pas en très bon état et je vois pas mal de crevaison. Je serre les fesses...

Au km 9, au niveau de la seule difficulté du mur, je déraille :( - Impossible de rechausser, je suis obliger de le monter en courant, un peu comme un certain Clément au Triathlon de Paris l'an passé.

Le revêtement était pas trop glissant sauf certains passages dont les pavés, c'est un revêtement qui agrippe la roue on doit faire plus d'effort pour avancer, la roue colle au revêtement. En plus il y a pas mal de vent.

Le second tour se fait sans trop d'encombre. puis repart à la CAP.

Hé là, c'est le drame. Ce n'est pas de la CAP normal, c'est du cross, pas du trail car peu de dénivellé mais, j'ai pas les bonnes chaussures, je l'ai su en voyant le parcours en bas... si bien que je fais le premier kilomètre en 6m33, c'est la partie la plus glissante avant d'arrivée sur le circuit autour de la pièce d'eau 


Le parcours est ensuite plus simple mais c'est loin d'être une partie de plaisir :



Je remonte deux trois personnes, mais pas plus je suis dans les derniers en course

Je finis donc mes 5 km en accélérant pour boucler le triathlon en 1h59m29 (j'ai un minute de moins à ma montre), bien loin de ce que je visais au regard de mon temps au Triathlon de Paris de l'an passé. Je relativise il y a eut 33 abandons (certainement du au crevaison) et pas loin de 110 non partants sur un total de 483 inscrits, c'est énorme.


La fin du triathlon se finit fatalement par le couronnement du roi, le gagnant de ce Triathlon


Je ne regrette pas d'avoir fait ce Triathlon, c'était une bonne répétition pour Paris. En plus j'en ressort sans blessures, sans douleur c'est que du positif dans la tête d'avoir eut ces conditions climatiques ;)


lundi 23 mai 2016

Test: Gel GU Energy par The Crow

J'avoue que je ne connaissais pas enfin si de nom mais je n'avais jamais gouté. J'ai remédié à cet état de fait graces au foulées du Jeudi organisé par La LemonGrassTriathlonTeam et VO2MaxVoyages qui ont eut la bonne idée d'avoir en guest star GU Energy.


Je reviens rapidement sur les foulées du Jeudi qui sont un événement organisé dans plusieurs villes (et non ce n'est pas que parisien) :
- Lille
- Evian-Thonon
- Aix en Provence
- Paris
- Nantes
- Bologne
- Los Angeles
- Luxembourg

Un petit run d'une heure dans un esprit convivial.


Retour sur les gels.

Le gel GU Energy apporte toute l'énergie nécessaire dont vous avez besoin pour vos entraînements et compétitions intensifs. Le gel GU est riche en fructose naturel (sucre rapide) pour restituer les réserves énergétiques. Mais s'il n'y avait pas que cela, le gel contient également les sel minéraux nécessaire. Pour soutenir l'effort,  les glucides garantissent un taux de glycémie stable pour maintenir votre énergie tout le long de l'effort et ralentir l'arriver de la fatigue. Les acides aminés branchés facilitent la récupération et la concentration. L'histidine, acide aminé essentiel augmente la capacité des muscles à neutraliser l'acide lactique. Pour être complet, les gels contiennent de la caféine.


Attention tous les parfums ne contiennent pas forcémeent la même dose de chaque élément. En effet, j'ai testé deux parfums Tri-Berry et Salted Caramel le premier contient 55 mg et l'autre 125 mg de Sodium

L'ouverture est facile, et le stockage du déchet est assez facile, et plus pratique que les gels traditionnel car on peut vraiment vider le gel jusqu'à la dernière goutte. Si bien que cela ne colle pas.

L'assimilation du gel se passe bien ni gros gel, ni trop liquide, on l'absorbe vraiment facilement.


Les conseils d'utilisation sont les suivants :
1 gel 15 minutes avant l'effort
1 gel toutes les 45 minutes pendant l'effort

Pour ma part, il vont m'accompagner lors de mes entraînements et surtout lors de half de Deauville.

Pour le prix, le gel coûte environ 2,20 € mais en condtionnement de 24 il tombe à 1€75.

GU Energy est souvent un sponsor des épreuves comme ici au Triathlon du Roi :



Bien sur, ce n'est pas les gels qui font tout, ils ne viennent qu'en compléments à une alimentation variée.

mercredi 18 mai 2016

Présentation du premier triatlhon de l'année

Après 3 mois sans compétition du à mes blessures à répétition, je vais la reprendre ce week-end en commençant ce que certains de mes amis ont appelé mon Tri-Triathlon puis que je ferais un triathlon par semaine, un S, un M pour finir par un half. Les deux premiers étant la préparation du half.

Le premier se déroule pas loin de chez moi à Versailles, c'est le triathlon du roi.


- 750 mètres de natation




- 20 km de vélo : 2 boucles de 10 km



- 5 km de Course à Pied : 2 boucles de 2,5 km



Est-ce que j'ai un objectif ? non aucun, et ce pour deux raisons c'est un retour de compétitions et c'est ma première fois sur ce format. L'objectif est surtout de travailler les enchaînements.

Départ Dimanche 2 mai à 15h30... sous les couleurs de la LemonGrassTriathlonTeam

lundi 16 mai 2016

Match : La Garmin Forerunner 235 contre la Tomtom Cardio Music

Je vous l'avais promis voici le moment de la confrontation contre les deux dernières montres que j'ai testé, vous pouvez lire les articles de leur test en cliquant sur les liens suivants :


Le match est simple pour chaque rubrique il est attribué de 1 à 3 points. En cas d'égalité sur une rubrique, deux points sont attribués au deux à chacune des montres. Il y a 22 critères soit 66 points à prendre

Facilité des menus

Garmin 2
TomTom 2

Les deux montres sont faciles à manier.  J'ai peut être été influencer pour Garmin car je connais leur type de menu depuis longtemps

Look

Garmin 3
TomTom 1

Le look de la TomTom est vraiment trop typé sport, elle ne passe pas inaperçu au travail. la garmin passe sous la manche de la chemise plus facilement

Score :  Garmin 5 - TomTom 3


Qualité de fabrication

TomTom 3
Garmin 1

Si le boitier des deux montres sont de facture équivalent, c'est loin d'être le cas du bracelet. Celui de la Garmin fait vraiment trop cheap De plus, la TomTom offre un bracelet facilement interchangeable.

Score :  Garmin 6 - TomTom 6

Musique

TomTom 3
Garmin 0

La fonction est tout simplement inexistante sur la Garmin

Score :  Garmin 6 - TomTom 9

Autonomie

Garmin 3
TomTom 2

Score :  Garmin 9 - TomTom 11

Lisibilité Montre 

Garmin 3
TomTom 2

Pendant l'activité la Garmin même avec valeur reste plus lisible que la TomTom. L'affichage d'un valeur en très gros, et deux petites désavantage la TomTom, c'est peut-être aussi du à mon age

Score :  Garmin 12 - TomTom 13


Paramétrage écran

Garmin 3
TomTom 1

Pas photos, la Garmin dispose de plus de fonction que la TomTom

Score :  Garmin 15 - TomTom 14

Précision cardiaque

Garmin 3
TomTom 1

Score :  Garmin 18 - TomTom 15




Lisibilité mesure cardiaque hors activité

Garmin 3
TomTom 1

Score :  Garmin 21 - TomTom 16

Nombre de sports

Garmin 1
TomTom 3

Score :  Garmin 22 - TomTom 19


Natation

Garmin 1
TomTom 3

Score :  Garmin 23 - TomTom 22



Fonctions avancées

Garmin 3
TomTom 1

On parle ici des fonctionnalité d'arrêts de la montre quand on s'arrête , et du paramétrage d'entrainement simple ou comple. La garmin tire son épingle du jeu notamment pour les entrainements complexe que l'on peut créer

Score :  Garmin 26 - TomTom 23

Précision du GPS

Garmin 2
TomTom 2

Pas d'avantage décisif détecté

Score :  Garmin 28 - TomTom 25

Rapidité du GPS

Garmin 3
TomTom 1

Score :  Garmin 31 - TomTom 26

Tous les matchs que j'ai organisé entre les deux montres ont été gagnés par la Garmin haut la main.

Précision du traqueur d'activité

Garmin 2
TomTom 2

Score :  Garmin 33 - TomTom 28

Les deux montres ont la même précision sur le compteur de pas.

Ergonomie Site Web

Garmin 2
TomTom 2

Score :  Garmin 35 - TomTom 30

Information Site Web

Garmin 3
TomTom 2

Score :  Garmin 39 - TomTom 32

Le site de TomTom délivre le minimum, Garmin fait légèrement Mieux

Facilité de synchronisation

Garmin 2
TomTom 3

Score :  Garmin 41 - TomTom 35

Si les deux montres sont faciles à synchroniser, je mets les 3 points à TomTom car avec Tomtom je n'ai jamais eut de problème avec la synchronisation alors qu'avec la Garmin , de temps en temps ca bugue, il faut s'y reprendre à plusieurs fois.

Statistiques

Garmin 3
TomTom 1

Les statistiques de la Garmin sont plus étoffées notamment avec la VO Max et les aides à la récupération

Score :  Garmin 44- TomTom 36

Aide pendant la course

Garmin 1

TomTom 3

La TomTom permet de recevoir des notifications vocales sur vos performances. J'avoue non testé.

Score :  Garmin 45- TomTom 39

Prix

Garmin 1
TomTom 3

Score :  Garmin 46- TomTom 41

Avec 100 € de moins pour la TomTom, celle ci écrase la Garmin en terme de Budget


Le score final donne donc la victoire de la Garmin mais de justesse. Mais si on ramène le nombre de point sur le maximum atteignable 57, on voit que les deux montres sont perfectionnables

Garmin : 69 %
TomTom : 62 %

Le score est tellement serré qu'il montre que les deux montres peuvent être choisit pour tel ou tel motif puisque bien sur il y a interprétation.

J'espère que ce match à vous aider, j'espère pouvoir vous en offrir d'autres rapidement notamment avec l'Epson.

mercredi 11 mai 2016

NEWS : Je veux la nouvelle Garmin 735 XT par The Crow (Mis à jours le 15/05)

Garmin annonce donc aujourd'hui la montre que j'attends depuis 6 mois. Je l'attendais sous le doux nom de 425 pensant qu'elle serait une évolution de la Garmin 420 et  bien non, c'est une nouvelle convention de nommage qui apparaît avec la Garmin 735 XT.

Une Garmin faite pour le triathlon et équipé du lecteur de fréquence cardiaque au poignet.


Les fonctions sont alléchantes :
- Mesures de la fréquence cardiaque au poignet 24h/24h
- Fonctions d'entrainement intégrées
- Smart Notification (Appels, sms, e-mail, notifications)
- LiveTrack (Suivi en temps réel)
- Contrôle de la musique
- Strava Suffer Score
- Applications gratuites Connect IQ


Cette montre à le look de la 235, j'espère que le bracelet sera un peu moins chip.

L'autonomie annoncée est sympathique puisqu'elle serait de 14 heures en mode entrainement et 11 jours en mode montre mais cette autonomie semble exclure un paquet de triathlète ou alors c'est là nouvelle barrière horaire. L'autonomie passe à 24 h en mode ultra trac : Sans Cardio. Ca peu être un compromis.

Il faudrait que Garmin fasse un effort dessus car sinon je ne pourrais l'acheter....



De plus, J'ai regarder le site de vente, il y a des bundle Triathlète, ce qui laisse à supposer que la fréquence cardiaque ne serait pas prises en mode natation, ce qui semble surprenant puisque le 235 XT est capable de la lire (quand vous choisissez le mode Autre). Je vais rapidement demander confirmation à Garmin.

La commercialisation d'un pack course à pied pose également question.

Elle est disponible au prix de 449,99 € dans les coloris suivants : noir/gris ou bleu/vert d'eau. Elle existe également sous forme de pack « course à pied » (intégrant le cardio HRM-Run™) pour 499,99 € et « triathlon » (intégrant les cardio HRM-Tri et HRM-Swim™) pour 599,99 €.

La montre n'est pas encore disponible elle, elle le sera courant de ce trimestre ci.

Pour ma part, c'est une montre qui me fait saliver.... Cela en jetterait si, je l'avais pour le Garmin Triathlon de Paris ;)

Test : ASP4 de Play2Run par The Crow

Pendant ma préparation Triathlon, j'ai eut reçu l'occasion de tester le nouveau casque de la société Play2Run qui répond au doux nom d' "ASP4"

Cela fait maintenant 1,5 mois que je teste ce casque. On peut considéré que c'est le successeur du casque RS 4 que j'avais testé précedemment (article ici).

Ce casque est donc un casque audio autonome et waterproof

Voila ce qu'on annonce pour ce casque :





Les caractéristiques de ce casque sont alléchantes puisque c'est un casque de sport autonome et étanche jusqu'à 1,5 mètre.

Un casque autonome cela signifie que le casque contient lui même le stockage Plus besoin de brassard pour courir avec son smartphone. La capacité du casque est de 4 Go, cela ne vous parle peux être pas cela représente 1000 titres (selon le constructeur) , après cela va dépendre effectivement du format de stockage et donc de la taille du fichier.



La gestion des boutons à un peu changé : Il y a 3 boutons sur le dessus et deux boutons en dessous du coté de droit.

Il n'y a toujours pas d'indicateur de niveau de batterie, mais pas besoin puisqu'à chaque fois qu'on allume le casque. Une voix vous indique le niveau de la batterie (High/Medium/Low), de même que pendant que vous écoutez la musique chaque changement d'état est indiqué.


Les boutons sont concentrer sur la partie droite du casque



Le casque est livré avec 10 embouts selon les usages course ou piscine par exemple. Du reste, l'embout piscine est indispensable pour avoir un son audible à la piscine.



Contrairement au RS4, ce nouveau casque se maintient vraiment très biens en natation. Avec le RS4 je devais m'aider des lunettes de natations pour maintenir le casque, avec ce nouveau casque aucun problème, il tient tout seul.



Le casques est léger comme tout, on l'oublie vraiment très vite, il pèse en fait 22g.


La qualité du son est très bonne rien à redire quelque soit les style de musique, je ne suis pas un puriste non plus mais quand je cours je n'aime pas que la musique soit trop métallique. Niveau sonore, c'est très bien aussi, il est bien ajustable. En piscine on a quand même vite envie de mettre le niveau assez élevé.


La recharge du casque passe par un câble mini-usb et une pince. C'est plus pratique que le petit bouchon à retirer du RS4

J'utilise ce casque en piscine lors de mes séances cela fait passer la monotonie des longeurs plus facilement.


J'utilise maintenant ce casque aussi pour mes sorties running, le casque ne bouge pas et comme il est étanche pas de soucis s'il se met à pleuvoir ou pour la transpiration. Je veille toutefois à le rincer à l'eau claire après mes sorties.

L'autonomie a un peu diminuer par rapport au RS4, elle passe de 16h à 12h annoncé par le constructeur. Je dirais que c'est effectivement de cet ordre là.

Le prix du casque est peu semblé élevé mais pour ce prix la vous avez un casque d'excellente facture. Je recommande sans problème.


Allumer le nouveau casque ASP4 (en noir)est plus discret que l'ancien modèle.


Comparons les deux casques :


Plus :
- Son
- Legéreté
- Qualité de fabrication
- Maintien

Moins :

- Prix

vendredi 6 mai 2016

News : Garmin change t il de dimension avec le vivomove.

Si certains sont passés

  • du monde du traqueurs d'activité au monde de la montre sport comme Fitbit
  • du monde du GPS au monde de la montre sport comme Tomtom
  • du monde de l'ordinateur au téléphone à la pseudo montre sport comme Apple,


Il semblerait que Garmin lorgne de plus en plus sur le monde de la mode, de la montre.


Garmin annonce en effet la vivomove, une montre élégante qui allie le monde de la montre au monde du traqueur d'activité. En bref, si vous cherchez une montre pour courir, passez votre chemin, il s'agit vraiment d'un autre monde

Les caractéristiques en sont :


  • Calcul du nombre de pas et fixation d’un objectif personnalisé
  • Alerte en cas de période d’inactivité trop longue
  • Contrôle du mouvement et de l’agitation nocturne

Mais Garmin essaie de faire les choses bien, il faut en effet noter que la Vivomove est étanche jusqu'à 50 m donc aucun risque si vous allez à la piscine ou même pour la douche. Même si je recommande pour la douche de retirer toute montre quelque soit la marque pour éviter les problèmes cutanées.

La montre n'est pas rechargeable mais c'est mieux : son autonomie est d'1 an.

3 modèles sont disponibles :


  • La vívomove Sport noire ou blanche à 169,99 euros, (bracelets supplémentaires disponibles en accessoires)
  • La vívomove Classic noire ou blanche avec un bracelet cuir à partir de 219,99 euros (autres bracelets en cuir noir, blanc et marron foncé ou clair également disponibles en accessoires)
  •  La vívomove Premium avec bracelet en cuir et boîtier en acier inox ou doré à 299,99 euros

La disponibilité est annoncée pour ce mois de mai.

Un élément important elle sera compatible avec Garmin Connect  et Garmin Connect Mobile qui en sera l'interface.

C'est donc une sortie du monde de la montre sport que fait Garmin attention à ne pas se disperser et perdre son ame.

mercredi 4 mai 2016

Test de l'aquasilice GSA par The Crow

Au mois de décembre dernier, on m'a trouvé une fissure méniscale qui m'a empêché de participer au Marathon de La Rochelle.

Il n'en demeure pas moins que je suis vu confronté à un cjoix :
- L’opération pour retirer le ménisque
- Rester comme ca pour voir si cela tient.


Le Médecin du sport préférant la deuxième solution. et j'ai donc décidé de suivre son conseil.

Pour autant, je ne souhaitais pas rester inactif et j'ai décidé de chouchouter mon genou. En effet,  après quelque sorties sportives pas toutes, j'avais une gêne, pas une douleur mais une gêne.

J'ai donc fait des recherches et on m'a conseillé l'Aquasilice de GSA composé de

- Silicium Organique : C'est un oligo-élément indispensable qui participe à l'intégrité des articulation
- Harpagophytum : Plante aux propriétés anti-inflammatoire dont l'effet est accentué avec de la silice organique
- Huile de Goulthérie
- Huile de Katafray
- Poivre noir

La crème est certifié sans Paraben

L'odeur de la composition n'est pas trop désagréable et disparaît assez vite après pénétration.

Les effets : Comme toujours ce n'est pas un avis médical que je donne, je ne suis pas équipé pour donné un tel avis. Par contre, je donne ce que j'ai noté pour moi.  Et bien, les effets sont vraiment concluants : Les gênes ou petites douleur ont totalement disparu. J'applique une noisette matin et soir,  mes genoux ne sont pas revenus neuf, mais je n'appréhende plus les sorties ni même cette épée de Damocles concernant l'opération. Au point que j'ai même abandonné un autre traitement à base de Silice Organique

Cette crème semble être apprécié puisque qu'elle reçoit la note de 4,5/5 sur amazon.

Je la conseille donc pour des douleurs articulaires, mais attention rien ne vaut l'avis d'un medecin surtout si les douleurs persistent.

Le prix est d'environ 20 €, 

Si vous avez testé ou si vous le faites n'hésitez pas à m'en faire part.

Pour Info :

l’harpagophytum est aussi appelée  “griffe du diable” à cause de la présence de  petites griffes que l’on trouve sur le fruit de cette plante.
Originaire d’Afrique australe où elle est traditionnellement utilisée pour aider à soulager les articulations sensibles et contribuer à un bon confort digestif. elle aurait donc  le pouvoir de soulager les articulations sensibles, les tensions et les raideurs ligamentaires,
Le tout sans aucun effets indésirables
Cette plante serait également efficace pour soutenir l’appétit et contribuer au confort digestif.



dimanche 1 mai 2016

Test : Le test de la Sonic Pro de Salomon pas The Crow

Ce test est reflet d'une course fait avec la chaussure à l'occasion de l'Aperun de Paris.



L'aspect : le coté flashy de la chaussure renforce l'impression de plastique. Toutefois elle est très agréable à enfiler. Le pied est immédiatement à l'aise à l'intérieur.  La chausseure est équipé du système Quicklace de Salomon. Je serre alors mes lacets quand Mattieur de Salomon me vois faire m'explique que le système quicklace est ne doit pas serré le pied.  Quand le fermoir rentre en contact avec le pied , il ne faut pas aller plus loin et ranger le reste du lacet sous une languette pour éviter de l'accroché sur le parcours.


La chaussure est très légère au pied. Salomon annonce un poids d'environ 240 g.

Les première foulées sont analysées et finalement force est de constater que ma foulée est plus sur le milieu du pied que sur le talon . En discutant avec Jérémy de Salomon, il m'explique que c'est l'effet voulu à la conception de cette chaussure qui n'a qu'un drop de 8 mn. Un travail de Salomon avec les professionnels de la santé qui ont essayé de créer un foulée moins traumatisante pour l'organisme.



Le parcours nous aura permis de tester la chaussure sous la pluie, la neige (et oui même en Avril), Vous imaginez que Salomon c'est fait un peu chambrer sur l'absence de ski mais sur des chaussées de différents types : Pavé, bois, herbe, descente pentue en herbe et remontée.




Je discute avec d'autre coureur ont partage un peu le même avis la chaussure est dynamique, un peu rigide.


Pour ma part, j'ai l'impression qu'elle est un peu plus bruyante sur le bitume que mes Hoka.

A la fin de mon essai je suis sceptique, j'en parle avec les représentants de Salomon en effet : En fin de séance, j'ai mal sur le devant de la cheville. Il me parle d'un problème de laçage, à voir. Il me faudrait un second essai. J'ai donc besoin d'un essai. J'espère avoir l'occasion de retenter la Sonic Pro pour pouvoir me prononcer définitivement.