vendredi 6 juillet 2018

Run for The Oceans : association Parley for the Oceans

Chaque année, 300 000 millions de tonnes de plastique sont produites : 10% sont rejetées dans les océans.

Depuis 5 ans, l’association Parley for the Oceans sensibilise le plus grand nombre, développe des programmes éducatifs dans les pays en développement et collabore avec les marques pour développer des produits et récolter des fonds.

Avec adidas, Parley développe la première gamme de produits techniques fabriqués à partir de plastique recyclé. Ce dimanche, ils vous invitent pour un évènement unique à l’Hippodrome de Longchamp.

Au programme, un run collectif et caritatif sur un parcours d'1km à boucler autant de fois que tu veux. Le but ? Courir pour soutenir la la protection des océans et la lutte contre la pollution plastique. Tu retrouveras aussi tout au long de la journée : des talks inspirants, des ateliers collaboratifs, des food trucks et un DJ set de Breakbot et Irfane pour bien terminer.

On a gardé 200 places rien que pour vous et pour s’inscrire c’est ici.

dimanche 1 juillet 2018

TEST : Casque conduction osseuses Cuboq ig111863

Vous connaissez tous le principe des casques à conduction osseuses ? Le casque est dépourvu de membranes il projette les ondes sur vos os, et cela produit le son.

Il y a un gros avantage (pour moi) que d'autres considèreront comme un inconvénient : Vous n'êtes pas isolé dans votre bulle et pour vos séance de running vous êtes donc conscient de votre environnement.

Le leader est est Aftershokz mais le prix est exorbitant plus de 100 €.

Je vous propose donc une solution moins onéreuse : le casque Cuboq ig111863.

A sa réception, on reçoit une boite de très bonne facture avec une notice light mais avec tout ce qu'il faut pour prendre le casque en main.


Pour ma part, le couplage avec le smartphone c'est très bien passé.

Il supporte deux téléphones et  Il est équipé 
    - un microphone,
    - bouton on/off , décrocher pour un appel
    - bouton avance et volume +
    - bouton retour et volume -

Coté étanchéité il est est certifié IPX4 : il résiste donc à la transpiration et aux conditions climatique.

Son autonomie est d'environ 4h00 (testé). Pas d'indicateur de niveau de batterie mais visible sur le téléphone,  j'ai testé avec IPhone.



Toutes ces caractéristiques c'est bien mais quid du son ? On achète quand même un casque un peu pour çà. J'en suis très content. Attention, ce n'est pas un casque pour mélomane. Le mélomane n'achète pas ce genre de casque. Mais le son est de bonne qualité, il tire parfois un peu sur les aigues. Mais franchement, je valide !

Pour le téléphone, les correspondants vous entendent très bien.

Coté prix :  Vous le trouvez aux alentours de 46 €. Je l'ai dégotté chez Techdistrict.fr à 45.6 € qui assure une livraison rapide et soignée.

http://www.techdistrict.fr/casque-sport/14305-ecouteurs-bluetooth-a-conduction-osseuse-cuboq.html

Avec le code "thecrow", vous avez une réduction de 6€.




samedi 16 juin 2018

Toursnman : Je n'avais rien a faire là

Je me suis inscrit a cette course la veille de mon 1er Ironman en Italie. Je m'étais dit à l'époque si tu finis pas ton 1er tu voudras en refaire 1 et si tu réusiis le 1er tu voudras battre ton record.
 
La date, je l'ai choisie parce que c'était les 6 ans de mon AVC.
 
 
Nous y sommes c'est le week end tu Tours'n'man, la préparation a été un peu dure à mener. J'ai eut un manque de motivation sur la natation pendant le 1er trimestre, et un emploi du temps professionnel chargé qui m'a empeche de faire les sessions prévues, cela donne un bilan d'entrainement très en baisse :
 
 
 
Même  si l'entrainement à vélo était moindre, je me sentais très bien et cette partie là ne me faisait pas peur. Ce qui m'inquiétait c'était la natation, je me sentais vraiment moins bien. Et d'autant moins à l'aise qu'à la dernière séance de natation je me suis embrocher avec un autre nageaur et que depuis d'avais une douleur à l'épaule.
 
 
Le Week end était arrivé pas question de reculer, c'était pour moi l'occasion aussi de revoir Marc et Tristan.
 
Samedi
 
Assez content du choix de l'hotel à 10 minutes à pied de l'évènement. Le retrait du dossard se passe sans problème.
 
 
Récupération des lots : Bouteille 50 cl de St Yorre, 1 paquet de céréale Quinoa et  1 sac à dos de très bonne facture.
 
 

Les cérales sont pas mal, un peu sec mais accompagné cela fait un bon apport de protéine :



Le parc à vélo est sympa, il est couvert
 
 
A 16 heures rendez vous avec l'équipe, il n'y aura que Thomas
 
 
 
Le soir diner très sympa avec Marc et Tristan ainsi que de leur famille
 
 
 
Dimanche
 
 
 
Voilà c'est le moment de laisser les vélos, on passe à la photo : toujours pas de Dominique, on fait la photo avec Thomas et Tristan et direction la natation.
 
L'organisation est au top, même si l'empillement des sacs sur le camion laisse songeur.
 
Les consignes sont de leur coté très claire :
 
 
 
Natation
 
Le départ est donner en rolling start libre, on se présente au départ quand on veut.
 
Quelques mouvements de bras et on se présente avec Tristan en se souhaitant bonne chance. je commence à partir en crawl et bientôt je me sens seul et effectivement je suis tout seul, j'ai complètement dévié je suis descendu de 100 mètres il faut que je remonte
Mon épaule tient mais j'ai mal, je tente de continuer en crawl mais je zizague énormément. j'alterne donc crawl et brasse, pour faire de plus en plus de brasse, j'ai le sentiment de ne pas avancer ce que me confirme ma montre puisque je suis à plus de 40 minutes avant de redescendre. La nage à contre courant est assez éprouvante surtout que plus on remonte plus on a l'impression qu'il y en a. Je ne m'attendais vraiment pas à çà
 
 
Cela aurait bien d'avoir plus de canoe pour nous guider...
 
Mon épaule me fait de plus en plus de mal, dans ma tête la machine à calcul rentre en fonction, je vais sortir de ma première boucle en plus d'une heure, j'ai donc de gros risque d'être hors délai pour les 3 800 m. Je ne pourrais tenir les 2h15 de barrière horaire avec mon épaule qui me fait de plus en plus souffrir. Je prend donc la décision d'abadonner mon Ironman et de ne faire qu'un seul tour de piscine.
 
La sortie de l'eau à 1900 m est sur ponton, quand on se présente deux bénévoles.
 
Un coup d'oeil sur la montre 1h07, je reste sur ma décision de ne faire qu'un seul tour, je me dirige vers la tente pour mettre mes affaires de vélos.
 
Il était conseillé d'avoir des chaussures pour la transition car elle est longue. En fait 600 m, c'est bien moins qu'en Italie (1500m) mais j'apprécie de les avoir pour passer l'escalier et la passerelle métallique.
 
C'est vraiment le point noir de cette première partie, les chaussures devraient être fortement recommandée.
 
Vélo
 
J'arrive au vélo alors que les 1ère goutte tombe. Le vélo est au sec lui car le parc à vélo est sous un hangar. Je m'élance, le début est n'est pas propice à prendre de la vitesse mis à part l'anneau de vitesse mais on freine rapidement.
 
La pluie se fait vraiment sentir, j'ai pris la décision de ne pas prendre le K-way, je commence à regretter.  Mais finalement, la pluie s'arrête au vout 1h30.
 
Sans décrire les kilomètres, la première boucle se passe bien malgré deux poses techniques, et le la boucle avec une moyenne de 31 km/h, sans avoir le sentiment d'être dans le rouge musculairement. Au niveau de la FC, les voyants sont au vert.
 
 
Hormis le départ la boucle est assez agréable et les touristes ne sont pas nombreux sur les sites touristique et là encore les bénévoles font un boulot d'enfer.
 
La deuxième boucle est plus dure et j'ai une obsession de garder les 30 km/h, je vais donc trop donner et sans y arriver. Je finis en 6h07, au compteur, je n'ai que 178 km.
 
Dommage, on a l'impression que les arbitres ne voient pas le Drafting, certains roulent pourtant ouvertement à 4/5...
 
Je pose le vélo,  je passe aux toilettes. (6 eme poses techniques), je me pose prend le temps pour repartir et voilà j'attaque le marathon. Je souffre de la chaleur.
 
Course à Pied
 
Les 3 premier km se passent bien, mais je me rends vite compte que les quadri sous dur et que le marathon va être très long. J'alterne dès le premier ravitos le marché courus.... et cela pour tout le reste du marathon. Les indications de KM sont assez nombreuses :
 
 
 
Pendant ce marathon, on prendra un orage et un déluge qui présente l'avantge de nous raffraichir.
 
Pendant le dernier tour, je prend le soin de remercier les bénévoles qui pendant tout ce marathon ont assurés en nous offrant des ravitos complets et avec le sourire.
 
J'ai trouvé ce marathon assez casse-pattes avec quelques petites montées
 
 
et un secteur pavé
 
 
Je finis le marathon en 5h33.
Crédit photo : le runneur fou
 
Je passe la ligne d'arrivée en 13h16 soit un temps quasi équivalent avec l'Italie : 13h12'54 mais avec 1900 mètres de natation en moins. Je suis content de passer la ligne d'arrivée mais j'ai vraiment pas le sentiment de "gagne" ni celui d'avoir réaliser mon Full. Je prends la médaille, le tee shirt que je ne regarderais même pas.
 
Je  passe devant les kinésithérapeutes ou il y a peu de monde, je m'arrête donc pour me faire masser. Puis je passe devant le repas, mais je n'ai pas faim, je ne m'arrête pas.
 
Je écupère le vélo : Le système est très bien fait pour éviter les vols. Les bénévoles ont là encore très efficaces.
 
Je retrouve Marc et Tristan : on ne fera pas de photos triomphantes moi pour les raisons que j'ai exposer et Tristan est vraiment mal emploi : hypoglicémie. On apprendra après qu'il a fait son Toursnman avec une bronchite.
 
Bilan : je reviens pas sur mon échec. J'en suis à me demander si je vais faire l'Ironman de Vichy en Septembre. Pour le moment, la prochaine course est un Triathlon S à Angers le 21 Juillet.

Pour l'organisation : Franchement Bravo ! vous avez assurer.  C'est presque qu'un sans faute. Vous avez assurer.  Même le suivi de course est un succès. Merci à tous ces bénévoles sans qui cette course n'aurait pas lieu. Merci aux organisateurs qui se sont lancés dans cette aventure.

 
 
Trois points à améliorer :
 
- La passerelle métallique pour ceux qui n'ont pas de chaussures : mettre de la moquette
- Attention, à la sortie de l'eau par les bénévoles Tristan a eut la désagrable expérience d'être à moitié laché et les genoux ont morflés.
- les bidons de ravitos vélo aurait pu être format grand modèle pour éviter les ravitos.

mercredi 13 juin 2018

TEST : l'électrostimulation Compex SP6.0

Voila un mois et demi j'ai reçu un appareil d'électrostimulation Compex en test, le modèle SP 6.0.

J'avoue que pour moi je vivais un rêve, j'avais toujours voulu intégré le Compex dans ma préparation mais j'en avais jamais eut l'occasion au regard du prix. L'avantage du SP 6 c'est que vous n'êtes pas encombrez par phétore de fil.

Mais là c'était encore mieux, pour être complet, Compex m'offrait un stage d'un Week End à Saint Raphael pour une initiation et de plus les conseils d'une chanpionne de Triathlon : Charlotte Morel


Avec l'espoir même de s'améliorer en natation avec un tel professeur




Passons rapidement sur ce stage qui s'est avéré sportif, mais surtout l'intéret était l'initiation à Compex.
 
Connaissez vous Compex ? Compex est juste le numéro 1 de l'électrostimulation pour sportifs. Contrairement à d'autres marques, Compex ne s'est pas interressé aux sportifs dès l'origine, mais le premier appareil était destiné au monde médical.
 
Aujourd'hui et depuis plusieurs années, Compex met au service son savoir faire au service des sportifs.
 
Jusqu'à présent mon expérience de l'électrostimulation était un usage pour récupération. Je l'utilisais (pas du Compex) uniquement post séance.
 
J'ai découvert un autre usage : On peut utiliser l'electro-stimulation pour se préparer à une épreuve bref à se renforcer musculaire.
 
Pendant le stage nous avons eut le droit à un petit cours de renforcement musculaire.
 
Le mode préparation physique permet de travailler
- Endurance
- Résistance
- Force
- Force explosive
- Cross training
- Musculation
- Gainage
- Capillarisation.
 
Première info, il faut contracter les muscles lors de ces exercice, il ne suffit pas de placer les électrodes, et d'allumer l'appareil. Non pendant la phase active, la contraction des muscles est nécessaire pour que cela soit bénéfique.
 
Deuxième info : Le Compex est équipé de sécurité ce qui permet de ne pas se blesser.
 
Troisième info : En mode Travail, une intensité en deçà de 100, ne sert à rien.
 
Quatrième info : Et pas la moins importante. Compex ne se contente pas de vendre son matériel et il se soucie du sportif qui l'a acheté. C'est pourquoi, si vous avez le moindre doute : Compex produit un nombre de videos impressionnant qui vont vous aidez au quotidien dans l'usage de votre Compex.
 
 
 
Vous voyez si vous voulez travaillez les quadri le postion de la chaise au moment de la contraction du compex est souhaitable.
 




Si en mode Récupération/Massage ou Antidouleur, le placement des électrodes peut se faire vite, pour les modes préparations physiques , le visionnage des vidéos est plus que nécessaire pour bien placer les électrodes.
 
Le but du stage était également de se préparer pour le Triathlon de Paris. Mais avant, j'avais le Tours'n'man XXL avant celui ci.
 
J'ai intégré Compex dans ma préparation. J'ai notemment utilisé un mode que je n'avais jamais utilisé jusqu'alors : la capillarisation pour les grosses séances d'entrainements de 5/6 heures).

 
 
Cette fonction permet qui permet d'augmenter le débit sanguin dans les muscles.
 
Je reviens un instant sur le mode anti douleur, il ne s'agit pas de soigner mais il s'agit d'envoyer des messages à votre cerveau : tellement de messages que votre cerveau ne peut traiter toute les informations et donc cela inhibe le message de douleur. En cas de blessure, vous pouvez donc soulager votre douleur mais avant cela ne vous dispense pas de vous soigner.

Le Compex est vendu avec
- une télécommande
- 4 modules d'alimentation pour les électrodes
- un module de rechargement
- un trousse de secours




Le module de rechargement peut sembler imposant mais en fait une fois chargé vous avez 20 heures d'autonomie, vous n'avez donc pas besoin de l'emmener lors de vos déplacements.

Coté prix, vous avez le modèle le plus évolué le SP8 que vous pouvez obtenir aux alentours de 1000 €. C'est effectivement un sacré budget. Pour ce pirx la vous ave du support et une garantie de 2ans.
Je reviendrais dans quelques semaines pour vous donner encore plus de retour sur mon expérience Compex.

mardi 5 juin 2018

Bilan du moi de Mai

Le mois de mai  s'achève avec enfin un mois d'entrainement qui ressemble à quelque chose avec une répartition à peu près correct entre la natation, le vélo et la Course à Pied et surtout une charge de travail conséquente : 1133 km et une seule compétition la PSG :






C'est donc un bon mois avec ces 1 133 km qui augure un rattrapage de la préparation Triathlon avant le Tours'n'man, on va maintenant récupérer sur Juin:



La répartition entre les discipline est aussi rétabli et j'espère bien que les 17 km de natation vont me permettre de pas être trop lamentable le 10 Juin






La comparaison sur les moyennes mensuelles est remonté, le mois de mai est tellement exceptionnel que le bilan moyen mensuel est maintenant supérieur en 2018 à 2017




 
En terme de temps consacré la moyenne mensuelle remonte à 40 heures, mais avec une trop grande part de la CAP 



 
La préparation pour le Triathlon du mois de Juin va commencer....

lundi 28 mai 2018

Les amis de Mikhy étaient à la PSG

En ce dimanche de fêtes des mères, les amis de Mikhy s'étaient donnés rendez vous sur la PSG et pour ce faire 3 équipes furent créées :
- 10 km
- 20 km
-  le ravitos du 15 ème


Rendez vous étaient donné à 7 H00 du matin, ca pique u peu pour le revéil.


Arrivés sur les lieux le groupe se constitue rapidement

 
Il nous faut aussi prendre la pose marque de notre association


Le départ se fait sur un rythme rapide en effet c'est une sortie longue je vise 1h55, mon but est de ne jamais passer dans le rouge au niveau cardio.

Les 3 premiers kilomètres sont avalés sur un rythme de 5 minutes au km. puis on attaque la montée du mont valérien, je ralentis pour ne pas être rouge : et donc le kilomètre 4 et 5 se passe respectivement à 5'20 et 6'33.


 
On encourage les autres associations :
 

Tout va bien se passer sur les kilomètres qui vont suivre jusqu'au kilomètre 10, avec une moyenne entre 5'5 et 5'20.

Au kilomètre 11, les jambes commencent à etre lourde 5'57. je paye le départ rapide et le petit déjeuner trop léger, l'allure commence a augmenter entre 5'50 et 6'00.

Je vis l'arrivée au kilomètre 15 comme un délivrance avec le stand des amis de Mikhy :


J'ai même la chance de voir Pierre André jouer à l'apprenti  Torrero

l'arrêt m'a fait du bien et je repart requinquer....



Hélas, cela ne dure pas, au km 17 je trébuche et faux mouvement, je me fait mal sur l'intérieur de la cuisse. Je m'arrête et  je me mets à marcher sur 1 km. La douleur s'estompant, je reprends ma course au kilomètre 18. mais sur un rythme lent 6'40 puis il ya l'ascension finale.

L'organisation a mis un ravito avant la cote c'est quand même bien pensé



Dans la cote je rencontre des amis de Mikhy



On finira ensemble dans l'effort.


Je finis en 1:56:55, soit 2 minutes de plus que prévu, pas mécontent


mardi 22 mai 2018

TEST : écouteur Liberty by Zolo


J’ai eu l’occasion de tester les oreillettes Bluetooth Zolo. Ce sont des oreillettes sans fil qui relie les deux oreillettes comme les Airpods d’Apple, ce qu’on appelle communément des oreillette true wireless.

 

Le packaging est soigné , le coffret contient :

-          Les oreilles

-          Coffret de rangement

-          Cable USB Jaune de qualité

-          Un evantail de capuchon intra auriculaire.

 

Le coffret de rangement fait office également de batterie, cela permet d’avoir une autonomie totale de 24 h00 environ, mais il sans repasser par le coffret on a une autonomie d’environ 3h30

 


Le niveau de batterie des oreillettes se lit sur le téléphone avec le Widget batterie. Cela reste parfois aléatoire, notamment quand il vous reste 30%. En effet, on pourrait supposer qu’il reste une heure, ce n’est pas toujours  le cas.

En fonction du capuchon intra auriculaire, on aura plus ou moins de difficulté pour le replacement dans le coffret de rechargement. En effet, il faut s’assurer du bon replacement pour qu’il y ait le rechargement.

La forme de l’oreillette à une incidence non négligeable sur la taille de ce coffret de rechargement qui sans être trop volumineux se fait quand même sentir dans la poche.

Une fois qu’on a bien choisi son capuchon intra auriculaire, le maintien dans l’oreille est impeccable. On a jamais peur qu’il tombe même pour le sport c’est un vrai plus par rapport aux Airpods d’Apple.

Pour être honnête, en 3 mois, ils sont tombés une fois, mais c’était de ma faute : je les avais mal placés.

Par contre il m’est arrivé avec le capuchon quelques déboires, en effet en retirant l’oreillette le capuchon restait lui dans l’oreille il fallait alors l’extraire. C’est plutôt désagrable.

Le  son est plutôt bon.l’oreillette fait également téléphone. Cette partie est un peu moins réussie. Quand on reçoit un appel lorsqu’on écoute de la musique, la musique se coupe et on peut décrocher. Par contre, pour l’interlocuteur il nous entend mais de façon plus ou moins lointaine, il remarque que vous n’êtes pas sur le téléphone en directe.

Certaines fois, le son ne passait directement sur le téléphone, il fallait faire action sur celui-ci.


Le fonctionnement de l’oreillette est un peu différent par rapport aux airpods : Quand vous écouter de la musique on vient vous parler : Vous retire l’airpod la musique s’arrête, le Zolo la musique continue, il faut appuyer sur l’oreillette. Différent mais on s’y fait vite.

 Il faut noter que les Zolo ne sont pas compatibles avec l’application Zolo qui permet de gérer un peu mieux les basses ainsi que l’isolement quand on écoute la musique. Car effectivement, on se trouve un peu isoler du monde extérieur : ce qu’on apprécie en transport en commun mais que l’on regrette quand on fait du sport en extérieur.

Pour l’eau, les oreillettes ont un indice de IPX5, elles sont donc protégés contre les projections d’eau de toutes direction et à la lance (buse 6,3 mn distance 2.5 mètre)

 Pour connaître, le niveau de chargement des écouteurs, il faut utiliser le widget batterie sur Iphone(j'imagine qu'il y a la même chose sur Android), pour le niveau du chargeur, 3 diodes vous donnent une approximation :
 
Le coût de  ces oreillettes est de 99 € les liberty + sont 50 € plus chères. C’est une alternative très sérieuse aux couteux Airpods pour un meilleur maintien notamment pour le sport.

Maintenant la gestion des capuchons reste à perfectionnable.

 Il n’y a donc pas d’effet Waouh avec ces écouteurs mais par contre ils restent un option tout à fait honorable pour ce rapport qualité/prix

 
Un dernier conseil quand vous retirez les oreillettes, il faut directement les remettre dans leur boitier, cela vous évite de les perdre comme je viens de le faire ce qui explique le mandue de photo.

lundi 14 mai 2018

TEST : Barre Energétique EAFIT

J'ai eut l'occasion de tester les barres énergitiques EAfit fruit rougesn, à l'occasion de ma préparation pour le Tours'n'man.

Le test a donc eut lieu à Vélo et en course à pied.



Que dire de ces barres : je les trouve un peu dures à mastiquer. Les manger en courant est une gagure pour ne pas perdre son souffle :


On le voi sur la photo la barre est compact. Au goût, c'est plutôt agréable, pour ma part je trouve que le fruit rouge est à peine perçu. La barre est richeen fibre presque 7%

Je vous lache la composition (source fabriquant) : Fruits Rouges : Pépites de Framboise 25% (Framboise (35%), Saccharose, Pomme, Fibres d'Ananas, Gélifiant : Alginate de Sodium, Stabilisant : Dicalcium Phosphate. Colorants : Anthocyane - Curcumine, Arômes, Correcteur d'Acidité : Acide Citrique), Pomme Séchée 15% (Pomme, Correcteur d'Acidité : Acide Citrique, Conservateur : Sulfites, Sirop de Glucose, Pépites de Cassis 10% (Cassis (37%), Saccharose, Pomme, Fibres d'Ananas, Gélifiant : Alginate de Sodium, Stabilisant : Dicalcium Phosphate, Arôme, Correcteurs d'Acidité ; Citrate Tripotassique, Acide Citrique, Colorant : Jus Concentré de Rubini), Maltodextrine, Dextrose, Stabilisant, Sorbitol, Fibre de Blé (Gluten), Céréales Croustillantes 6% (Farine de Riz, Farine de Blé (Gluten), Malt de Blé (Gluten), Sucre, Gluten de Blé, Dextrose, Sel, Beurre de Cacao), Huile de Tournesol, Carbonate de Potassium, Extrait de Guarana 0,3%, Vitamines : C - B1, Sélénite de Sodium. Fabriquée dans un atelier utilisant : soja, fruits à coques et lait (lactose).


Je prèfère vous donner une synthèse pour une barre  de 30 g:
Fibre 2g
Protéine 0,2g
Sel 0,04g
Potassium 330 mg
Magnésium 56,3 mg
Vitamince C : 12 mg
Vitamine B1 : 0,17 mg


Le problème de cette barre est ailleurs, il est dans le sucre :




Si cette barre a un bon gout, je passe mon tour pour en faire ma barre d'entrainement ou de course.


Le prix est de 2,90 €