lundi 26 septembre 2016

Test : la Vivoactive HR de Garmin

Garmin avait sorti une montre/traqueur d'activité : la vivoacive dont vous pouvez lire l'article ici


Une montre de bonne facture mais largement perfectionnable, c'est ce Garmin à fait en sortant la Garmin Vivoactive HR.



Cette nouvelle monture n'est pas qu'un relifting d'OS, la forme carré qui déplaisait à certains a été revu et la montre ressemble maintenant plus à un traqueur d'activité, alors qu'elle s'en éloigne de plus en plus par les fonctions.

En terme d'activité, la liste des activités doit faire envie les possesseurs de montres plus haut de gamme de chez Garmin :
- Course
- Vélo
- En Piscine
- Golf
- Aviron
- Stand up/Paddle
- Ski/SnowBoard
- Ski de fond
- Rameur d'intérieur




Comme toutes les nouvelles montres de chez Garmin, elle est personalisable avec les applications disponibles sur IQconnect



L'écran est tactile et répond bien au sollicitation, si bien qu'il n'y a qu'un seul bouton qui vous servira à :
  • pour verrouiller l'écran et allumer l'appareil et l'éteindre.
  • ouvrir et fermer le menu.
  • marche et arrêter le chronomètre



Il existe une application pour localiser sont smartphone.


Traqueur d'activité

Le traqueur d'activité de la montre est attentif au nombre de pas que vous effectué dans la journée ainsi qu'au sommeil.

L'objectif du nombre de pas est soit dynamique soit statique. Cela signifie que la montre calcul le nombre de pas en fonction de votre activité passée ou que vous vous fixé un objectif de pas.

La montre vous rappelle quand vous avez passé trop de temps inactif, et qu'il faut bouger un peu.

La barre rouge progresse en fonction de votre inactivité, quand elle atteint son maximum vous avez un rappel pour bougez. Attention, c'est un mathématique, il n'y a pas d’algorithme derrière.  Si le matin vous faite 10 km de marche, l'après midi vous pouvez très bien avoir un  rappel car  pour la montre vous n'avez pas assez bougez.

Au test Moto, sur un trajet de 40 km, elle compte environ 500 pas, c'est moins que d'autres mais cela reste très significatif sur une journée.

Au test des 100 pas, il m'en a compter 103, ce qui donne une bonne précision.

La vivoactive comptabilise aussi les étages que vous gravissez. Là aussi, vous pouvez fixez un nombre d'étage journalier. Il ne s'agit bien évidemment pas d'étage au sens de terme d'escalier, mais c'est au sens dénivellé. Je pense qu'il compte un étage tous les 5 mètres





Relevé cardiaque

La Vivoactive est doté d'une lecture cardiaque au poignet. Je dirais que la montre est moins précise que la Garmin 235. C'est ce que j'ai remarqué. Attention, le relevé cardiaque n'est pas du tout fiable lors de la natation.


Lors du test, je n'avais pas d'autres montres, je n'ai donc pas pu faire comme à l'habitude d'un comparatif avec une montre à ceinture cardiaque. Par contre, ce que je peux vous dire c'est que lorsque j'ai fait des tests manuels, la mesure correspondait à celle de la montre.



Pour le fractionné, vous pouvez connectez la montre à la ceinture cardiaque Garmin ou tout autre Garmin ANT+. Cela se fait sans trop de problème. Par contre vous êtes sensés pouvoir connecté un capteur de vitesse/cadence et un accéléromètre. Je n'ai jamais réussi à le faire. Cette fonction ne fonctionne donc pas correctement


GPS


Le GPS est très rapide pour trouver le satellite parfois moins de 5 secondes et jamais plus de 30 secondes.Coté régularité du GPS, celle-ci laisse a désiré. J'ai fait l'expérience suivante : J'ai fait une boucle en deux étapes avec un arrêt au même endroit, voilà le résultat :



Coté sommeil.

Vous avez un graphe qui montre l'intensité de votre sommeil, on peut regretter que l'alarme ne tienne pas compte du cycle de sommeil pour le réveil, comme d'autre bracelet le font
Le déclenchement du mode sommeil est automatique.


Natation 

La Vivoactive est étanche à 5 ATM et fait donc la natation mais pas en eau vive, elle ne fait que la piscine. Il faut indiquer la longueur de la piscine et le tour est joué. Notons toutefois que les longueurs standards 25 et 50 mètres sont possibles mais également vous pouvez avoir une dimension personnalisé pour ceux qui ont une piscine à la maison, c'est plutôt sympa.

Par contre la montre ne remonte pas la nage mais quelques statistiques tel que le SWOLF ou le nombre de mouvement :

Ce sont des informations que vous avez pour tout l'enregistrement si vous  faites différentes nages ou exercices en les segmentant (appuie sur le bouton 2 fois à chaque fin d'intervalle) vous n'aurez pas ces informations par intervalles.

Pour info : Le SWOLF est l’association des anglicismes SWIM et GOLF. Peu explicite comme terme, voici de quoi il s’agit : Le SWOLF est un score calculé comme la somme du temps (en secondes) mis pour réaliser une longueur de piscine et du nombre de cycle de mouvements (bras droit + bras gauche) effectués pour parcourir cette longueur.

Vélo

Il n'y a pas de kit vélo pour la VivoActive mais le bracelet permet une fixation au guidon sans aucun soucis :


Cela rend plus facile la lecture, même si en plein soleil cela est un peu plus limite.

Course à Pied

Les informations sont là, la Vivo active fait son travail. Il est certes basique, Garmin n'a pas mis beaucoup de fonctionnalité. La vitesse instantanée est à une précision de 5 secondes.



Ecran

L'écran est de bonne qualité et très lisible. Il offre une résolution de 160x68 pixels et couleur, c'est moins bon que la 920 ou la Fenix3 mais meilleur que la Fenix2. Sur cet écran  , il n' a pas de soucis de visibilité.Quelque soit l'activité, vous pouvez personnalisée les écrans, ils sont limités aux nombres de trois avec trois informations par écran .mais c'est je trouve suffisant avec comme d'habitude la possibilité de les faire défiler automatiquement. 


Autonomie

Les données constructeur donnent une une autonomie de 5 semaines en mode traqueur d'activité, et de 8 heures avec le mode GPS. C'est effectivement ce que j'ai constaté. Par contre coté câble, c'est encore un nouveau câble de chargement :




Connectivité

Je n'ai eut aucun problème pour le connecté à un Iphone, un Android et même un WindowsPhone10

Fonctions annexes

La Garmin vous permet de piloter la musique de votre smartphone. Les fonctions avance, retour, pause. Si la musique n'est pas encore lancée cela lance l'application sur le smartphone.


La montre est compatible avec le site de Garmin Connect et son application mobile. L'application mobile profite des dernières évolutions si bien qu'on peut mettre à jour la montre que cela soit pour les mises à jours officielles ou les application Connect IQ.

C'est une montre que j'aime bien. Sincèrement, elle a tout d'une grande pour un coût bien moindre. 

Le prix est de 269,99 €

Plus

- Multisport
- Personalisable
- Traqueur d'activité
- Rapidité GPS
- Prix : 269,99 €

Moins
- Pas de natation eau vive
- Précision GPS


vendredi 23 septembre 2016

Concours : 1 dossard pour le Cross du Figaro

Un concours de rapidité, le premier qui m'envoit

- par mail son nom, prénom et certificat médical, gagne un dossard pour le cross du figaro qui aura lieu le week end du 26-27  Novembre 2016
- qui laisse un commentaire sur ce post
- qui aime ma page facebook ou me suis sur Twitter

mon mail : thecrowyamr6@gmail.com








mercredi 21 septembre 2016

NEWS : Triathlon de Nice annulé

Le communiqué officiel de la FFTRI :

Triathlon de Nice-Côte d’Azur – Grand Prix de Triathlon, Championnat de France Groupe d'Âges et Course Open – 1er et 2 octobre 2016 à Nice.
Mesdames, Messieurs,
Vous vous étiez préparé-e-s  pour les différentes courses au programme du Triathlon de Nice Côte d'Azur 2016 planifié les 1er et 2 octobre prochains.
Après la tragédie du 14 juillet à Nice, plusieurs réunions d’organisation se sont tenues avec les autorités, dans le but d’assurer les dispositifs de sécurité et de secours dans le cadre de l’état d’urgence.
Toutes les solutions ont été envisagées avec l’état pour répondre aux conditions de sécurité optimales. La Ville de Nice au terme de nombreux échanges avec l’état a estimé que ce dispositif nécessitait un engagement trop important de forces de l’ordre déjà beaucoup mobilisées par ailleurs.
En conséquence, l’ensemble du programme : Course Elite du Grand Prix de D1, Championnats de France Groupes d'Âges et course open,  est annulé.
La Ville de Nice, par ailleurs, a fait savoir sa totale disponibilité pour envisager l’organisation de ces épreuves au cours du 1er semestre 2017.
La F.F.TRI., qui de son côté avait mis tout en œuvre pour l’organisation de ces épreuves, mesure votre déception et s’y associe. Elle regrette bien évidemment ces annulations et prendra dans les prochains jours les dispositions nécessaires pour que les concurrents engagés soient remboursés de leur frais d’inscription.

lundi 19 septembre 2016

Mini Test : Hoka one one Tracer

J'ai gagné sur le site Runnin-club des Hoka one one Trace. Voilà mes sensations après 3 sorties. Je sais c'est peu, mais je tenais à faire un premier retour.




D'abord par rapport à la pointure :

Jusque là, j'avais des Clifton en 43 1/3, mais depuis peu et notemment depuis mon Triathlon de Deauville, je me trouve un peu à l'étroit, j'ai donc pris un 44. Et bien, m'en a pris. Je me sends vraiment plus à l'aise. Je dois avouer que j'ai des semaines correctrices qui pend plus de place que la semelle ultrafine de la Hoka


Le poids de cette chaussure est de 200g pour le 42 (donné par le fabricant), pour le 44 j'ai noté un poids de

Le drop est de 4 mn, c'est donc un très petit drop. La chaussure est destinée au runner avec une foulée universelle


Coté foulée : Ma foulée change légèrement par rapport à la Clifton ou j'ai une foulée médium talon, avec les tracer je me retrouve avec un foulée plus médium. Ce n'est pas désagréable mais ça change.

Dynamisme et stabilité irréprochable sur course, je l’emmènerais sur mon prochain semi, mais je ne sais pas encore pour un marathon c'est à voir...


Le chausson est un chausson Hoka, on enfile donc une véritable charentaise tellement c'est confortable.

Je reviendrais dessus après plus de km au compteur

Le prix est de 130 €.

Merci encore à Running-Club pour ce beau cadeau

Voila les informations d'usages
  • Ride : Dynamique
  • Drop 4mm : Sensations plus naturelles
  • Semelle incurvée : Souplesse et transition plus rapide
  • PRO2Lite double densité : Amorti et impulsion
  • Renforts sur les zones d'impacts : Adhérence et résistance à l'abrasion, traction
  • Empeigne en mesh ultra-aéré sans couture : Respirabilité et confort
  • Languette rembourrée et micro-perforée : Confort
  • Semelle interne amovible : Hygiène et confort
  • Poids : 200g en taille 42

mardi 13 septembre 2016

Test : Le casque sport BPH100 de Play2run


Le dernier casque que j’ai eu l’occasion de tester est le casque de la société Play2run, et je remercie encore Lionel pour ce test. Pour être précis c’est le modèle BPH100.



Quand j'ai vu ce casque je me suis dit que j'allais certainement être satisfait. En effet, avec les casques purement intra-auriculaire, j'ai un problème de taille je passe mon temps à les perdre. Là,  le casque est intra-auriculaire mais il a aussi un contour d'oreille ce qui à priori devrait favoriser le maintien du casque.


Justement pour le maintien, une fois le réglage bien trouvé, il est impeccable, mais c’est vrai qu’il faut être minutieux car cela peut prendre du temps.

Le rechargement se fait par un câble standard USB, c'est un vrai plus par rapport aux anciens casques de la marque, comme le SC12 ou l'ASP4, qui nécessitait un câble propriétaire.


La prise de rechargement est protéger et étanche pour supporter pluie et éventuellement sueur, il est class IP65 pour être tout à fait précis

Ce casque n’est pas qu’un casque audio, il est également équipé d’un micro, vous avez donc la possibilité de passer ou de prendre des appels.






Ce casque est un casque sans fil et donc bluetooth, je l’ai essayé avec deux appareils : Iphone 6 Plus et mon PC. Voici le résultat de ce test :
-          Iphone 6 plus : le son est bon mais ce n’est pas là que le problème apparaît.  Il est ailleurs. En effet comme pour le SC12 , j’ai noté qu’au fur et à mesure que la batterie diminuait le signal bluetooth perdait en force et que la musique se saccadait. Un peu comme pour ceux qui ont connu l’époque du vinyl, vous aviez un disque rayé. Difficile de dire à partir de quel niveau de batterie cela se produit
-           PC : Vous imaginez bien qu’il ne s’agit pas de courir avec votre PC, mais c’était pour voir les possibilités multifonctions du casque. Je l’ai donc utilisé avec Skype, il remplit son office.




Pour l’autonomie : Le casque a bien l’autonomie annoncée environ 5h. Par contre pour la gestion de celle-ci on est un petit peu en dessous du casque multisport de la marque (lire article). En effet, à l’allumage, pas d’indication du niveau de charge. Et il n’a pas comme sur le Miego  (lire article) une indication du niveau de batterie sur le téléphone. Ce n’est pas catastrophique, mais c’est vrai que lorsque vous partez sur une sortie longue et bien c’est dommage de ne pas savoir où l’on en ait sur la batterie et d’attendre l’indication sonore qui annonce le niveau de batterie faible.

Le casque de 20g est très léger et s'oublie vite, très bien équilibré.

Plus :
- Conception solide
- Son

Moins :
- Pas d’indicateur de niveau de batterie
- Autonomie
- Signal bluetooth quand la batterie est presque vide (très désagréable)



lundi 5 septembre 2016

Test : Stick Aptonia

Je voudrais vous parler du stick solaire Aptonia, en fait quand je dis stick solaire je suis réducteur car car il a un usage protection solaire et protection lèvre


Le stick procure une haute protection UVA/UVB protegeant ainsi votre peau des effets du soleil mais aussi du vent et du froid.




Comme je transpire beaucoup, j'ai particulièrement apprécié la résitance à la sueur, le stick ne coule pas il continue de protéger. Et comme je fait du triathlon, j'ai aussi aimé la très forte résistance à l'eau car je peux me protéger pour le triathlon.

Pas de sensation, de gène pendant la course.

On notera l'indice de protection IP 50 et l'absence de paraben.

Il est recommandé d'appliquer toutes les deux heures., Je n'ai pas le temps en Triathlon, mais j'ai fini le triathlon ou l'ascension du mon ventoux sans coup de soleil : Mission rempli.

L'application sur les lèvre se fait sans trop de problème et sans trop de gout désagréable.

Son format permet de l'emmener partout avec soi.

Le prix est de 7 €.

samedi 3 septembre 2016

Bilan du Mois d''aout

C'est un bilan mitigé ce mois.  Mais c'est surtout un bilan d'après blessure. J'espère même clore une partie de l'année ou les blessures se sont succèdées.

Rouge : Velo - Bleue : CAP - Orange : Natation

Deux gros évènements ce mois ci :




Un volume pas très élevé ce mois ci. On va changer cela avec le début de la préparation Marathon

mercredi 31 août 2016

Trilogie : mon 3ème Triathlon de Chantilly

Ce Week end se déroulait le triathlon de Chantilly, c’était ma troisième participation à cette épreuve. Cette épreuve où j’ai attrapé le virus du triple effort malgré une épreuve vécut comme un effort en 2014 (lecondé), c’est aussi sur cette épreuve que j’ai commencé à courir sur le half l'an passé.



Depuis, j’ai courus 6 triathlons pour me représenter sur la distance du half. Une distance que j’ai déjà courue cette année en Juin à Deauville. Ou mon temps référence vu établi à 6 :49 malgré une rupture du ligament postérieur 3 jours plutôt mais qui n’a été diagnostiquer que le 15 Juillet.

Tout ca pour dire que si ma confiance était là, la préparation était beaucoup moins présente puisque je n’ai recommencé le vélo que début Aout, couru que mi-aout pour laisser le temps à la blessure de se remettre. Mais aussi sans vrai piscine pendant les vacances, je n’ai quasiment pas nagé.

Je me suis donc présenter à cette épreuve non pas avec l’objectif initial qui était de 6 :30 mais qui était de faire mieux que Deauville et surtout ne pas se « surblesser »

Je remercie encore l’organisation puisque j’ai gagné ce dossard.

Rendez-vous était donc donné Dimanche à 7h-7h30 avec l’équipe. Comme d’habitude, j’aime bien arrivé de bonne heure, tout va donc bien. En allant, m’enregistrer, je rencontre d’autre Lemon avec qui naturellement je discute (Paul, James).

On part s’enregistrer mais eux finalement rester, le temps que je me rende compte (que je parlais dans le vide) ils ont été retrouvé un autre membre de l’équipe. Je me rends à l’enregistrement qui n’a pas de trace de moi. Pourtant, je suis bien sur la liste des inscrits sur le site. En tout cas c’est cela qui débloque la situation. Cette année un sac avec pas mal de barre énergétique et une ceinture dossard 2 trous en dotation.


Je pars installer alors mon vélo dans le parc. A ce moment-là, je m’aperçois que j’ai perdu entre la voiture et le parc m’a trousse à outil.  La boule au ventre s’installe l’an passé j’ai crevé 3 fois (2 fois pendant l’épreuve, 1 fois après). Il est trop tard le temps de s’intaller de faire tout le chemin gloups.

Je retrouve Paul qui finit de s’installer et part sur le lieu de rendez vous. Finalement, je refais une partie du chemin mais pas tout et pas de trace de la trousse. Je tombe alors sur Tristan, Marc, Guillaume et donc sans trousse.



Avec tout ça, je ne suis pas présent sur le lieu de rendez vous pour la photo, et on se rend au briefing départ qui ne sert quasiment à rien on voit pas les cartes.

On discute donc et plouf on se met à l’eau.
3 minutes, plus tard le départ est donné. Je pars en crawl et pour une fois j’arrive à le maintenir et à le poser malgré les autres coureurs. C’est finalement les zizague qui me refont repasser à la brasse.
J’ai l’impression d’être beaucoup moins bien que l’an passé et d’être affreusement plus long. Cette impression est renforcée en quittant l’eau 50’’51 contre 43 dans ma mémoire l’an passé. 7 minutes je me dit, bon c’est les 2 crevaisons de l’an passé que tu dois pas avoir.
Finalement en regardant après la course, j’ai fait quasiment le même temps. 50’’14 en 2015 contre 50’’51 soit seulement 37 secondes de plus
Pas de progrès.

Petite précaution en regagnant l’air de transition, avant même d’enlever la combi, je mets en mode verrouillé la montre, marre d’actionner les boutons en enlevant la combinaison.


J’arrive au vélo, c’est un vrai bordel, mes affaires sont sans dessous, merci les concurrents d’à côté.
Je passe du temps à m’équiper du coup. Et ma transition est de 8’’51 contre 6’’15
Je pars en vélo. La boule concernant les crevaisons revient en roulant sur les chemins en terre/sable. Je passe le premier kilomètre, ça va mieux coté esprit. Qui vivra Verra…
Je lance la machine mais ouah quel vent. Je finis la première boucle avec une moyenne de 29,2 km/h un peu éloigné de l’objectif de 30 km/h.
Cette boucle est plus longue que l’an passé, il me semble.


Pendant la seconde boucle, les choses se gâtent, Il y a plus de vent. Et c’est bizarre cette impression que sur une boucle tu as toujours le vent de face, ce n’est pas normal non ? On s'est trompé d'ennemi, on attendait le soleil et ce fut le vent sur la partie vélo.
Dans des descentes, je suis obligé de forcer pour reprendre de la vitesse alors que je devrais en profiter pour souffler un peu.
Mais ouf, j’ai pas crevé. J’ai pu finir le vélo.

Je finis le parcours à vélo qui fait 8/9 km de plus que l’an passé en 3h21’’58s , soit 29,5 km/h contre 27,6km/h l’an passé. Je préfère comparer en vitesse car l’an passé il y avait les km en moins et en même temps il y a eu aussi deux les deux crevaisons en moins.
En terme de temps c’est 3h21’’58’ cette année contre 3h18’’18


Transition 2 : Tout se passe bien, je me prépare à la CAP quand j’entends une voix. Ca va Philippe Tu as besoin d’aide. C’est Paul qui m’annonce avoir fait un parcours de ouf et fini 8ème en 4h08 (Pour mémoire je connais le record de l’épreuve à 4h04). Je le félicite mais assez concentrer ou pas assez lucide pour réaliser ce que Paul m’annonce.

La T2 est aussi plus longue puisqu’elle se déroule en 5’’08 contre 3’’45 l’an passé
Je repars en courant.
Au départ de la CAP, j’entends une charmante demoiselle m’encourager « Allez les lemons », j’avoue que je ne l’a reconnait pas (je n’ai pas mes lunettes de vues mais celle de soleil).
Je pars pour le moment tout va bien, je me souviens que l’an passé j’ai craque dès le départ. Je suis donc content. Je ne m’en aperçois pas mais je suis plus rapide que le rythme que je m’étais fixé.


Je finis par le payé cash assez rapidement, et le passage qui me tue c’est le parking ou je respire la poussière des voitures. Je croise Paul de nouveau en train de fumer. Alors que moi, je me suis hélas déjà mis à marcher, je lui dis qu’il m’écœure 4h08 et il fume. Il m’avoue alors son mensonge. Ca me travaillera quelques minutes à me demander ce qui s’est passé. Mais finalement pas plus que çà, je me relance dans ma course, j’ai l’intention de la finir

Je m’accroche c’est hélas plus de marché/courir que courir. Ca gamberge là-haut quand je compare avec Deauville ou j’ai craqué dans les 5 derniers km.


A 1 km, je vois ma petite femme avec l’appareil photo et les encouragements, il me reste 1 km. D’après mes souvenirs, l’an passé je suis à 7h19 je peux donc finir devant.


Dernière ligne droite, je m’accroche, j’ai même la force d’accélérer je force vraiment, je vois ma femme couper et courir à l’arrivée pour la photo.


J’accélère, les dernières marches, le dernier courant, j’entends les encouragements. 

Je finis la course en 2h50’’22 contre 2h57’’22

Je passe la ligne d’arrivée en 7h16’’27s et j’entends le speaker prononcer mon nom à l’anglaise. Je souris. Je prends la médaille et retrouve ma femme. et finalement ce n'est pas de 3 minutes que je bat ma performance de l'an passé mais uniquement de 3 secondes.... J'ai bien fait d'accelérer

J’ai souffert mais je suis mieux que l’an passé. Musculairement, je vais mieux. J’ai plus de lucidité.

Bien sûr, je pense à la Battle d’Arbre pour les Amis de Mikhy et la photo qui va avec ;).

Pour ceux qui veulent plus d'information sur cette Battle et son but, cela se passe ici


Coté Organisation : L'eau m'a parut encore plus sale que l'an passée, mais bon je savais à quoi m'attendre. Coté vélo : Il faut rappeler que la circulation n'est pas interrompu, il faut donc s'attendre à des comportements d'automobilistes un peu voir totalement débile. Mais si quasiment toute les intersections sont sous controle de la police ou d'un bénévole. Curieusement rien entre le km26 et km 27. Au seul virage dangereux, les bénévoles étaient la pour prévenir. Quand au ravito vélo, rien à redire. Pour la CAP, le parcours pourrait peut-être etre revue pour éviter le parking, c'est vraiment le point noir du parcours. Pour les ravitos CAP, je dirais que cela manque un peu de solide mais peut-être est-ce du à ma position dans la course. Pour les bénévoles, je dirais qu'ils font un travail d'enfer avec le sourire et les encouragements. Donc merci à eux 


Bilan : Je suis déçu c’est clair pas la peine de chercher des excuses. J’ai foiré mon Triathlon. Maintenant, je peux voir la bouteille à moitié pleine : j’ai eu une préparation foireuse, il y avait du vent. Mais bon cela reste une vrai contreperformance. Le seul point vraiment positif à 100% : c’est que j’ai aucune douleur à la jambe droite.

Plus de Triathlon de prévue pour cette année, mais un Marathon le 6 Novembre, le prochain Triathlon sera sous la franchise Ironman et se déroulera à Aix 2017 devrait donc être une année vraiment consacré au Triathlon, pas de marathon, ni de semi. 

Voila donc le prochain objectif :

mardi 23 août 2016

TEST : BETO 470253 Pompe à pied haute pression Argent/noir

Un petit test rapide de la pompe à pied BETO.



D'abord le prix pas cher : 20 €. Pour ce prix qu'avons nous ?

Une pompe qui est équiper d'un double embout pour pouvoir servir les deux types de valves(Schrader/Presta)



La pompe est équipé d'un manomètre :


On peut donc dire qu'elle a tout ce qu'ilfaut, mais à l'usage finalement, je la trouve pas très bonne. En effet, La valve perd tout le temps de l'air, il faut en fait pomper plus vite que ce que l'on perd. On s'épuise donc un peu pour rien.

Je ne recommande donc pas l'achat de cette pompe qu'on trouve sur amazon à 19,90 €


dimanche 21 août 2016

NEWS : du nouveaux sur RUNNING HEROES

Vous connaissez certainement Running Heroes ou vous pouviez transformer vos km courus ou parcouru à vélo en point pour avoir soir des réductions soit participer à des challenges et obtenir des lots.


Et bien il y a du nouveau, non content d'avoit changer l'ergonomie du site, Running heroes propose maintenant de donner ses points pour des associations.

Plus de 136 000 € déjà récolté, c'est énorme.


Les trois premières associations sélectionnées sont

- Le Secours Populaire Francais,
- L'envol
- Fête le mur


Vous avez des points de trop ? n'hésitez pas donner les aux association.


Je n'ai trouvé que deux défauts :

- On ne peut donner qu'une seule fois aux associations,
- Il n'y a pas les amis de Mikhy de proposer, j'imagine que cela va venir ....