mardi 17 octobre 2017

Au dela du hard reset de la Garmin 935

Plus fort que le Hard Reset, il vous faudra peut-être réinstaller l'OS de votre montre Garmin. Pour ma part, j'ai du le faire sur une Garmin 935, voila la manipulation


-          Eteindre la montre en maintenant le bouton « Light » (A peu près 5 secondes). Confirmez sur « Yes », lorsque vous avez « Shut Down ».
-          Maintenez le bouton « Retour » puis rallumez la montre avec le même bouton « Light ».
-          Une question vous sera alors posée : « Eff. Données utilisateurs ». Répondez « Oui » et faites « Ok ».
-          Modifier vos paramètres : Langue, Unité, Heure etc…
-          Votre montre est maintenant pleinement fonctionnelle.

A noter : Il est conseillé de faire cette manipulation à l’exterieur dans un coin découvert afin que la montre capte mieux les satellites et plus rapidement (Indispensable pour régler l’heure en mode automatique).

Puis faire une reprogrammation logiciel avec le programme Webupdater que vous pourrez trouver à cette adresse :
http://www.garmin.com/fr/support/webupdater/

Brancher la montre à l’ordinateur en USB pour la mettre à jour.

lundi 16 octobre 2017

Course Solidaire : Le Defiston le 12 novembre 2017



Porté par deux associations putéoliennes, Ufit Family (présidée par Mohammed Kaïd-Youcef, gérant du magasin Terre de Running) et Just did it, le Défiston proposera trois temps forts lors de cette journée spéciale.Entrecoupé de diverses animations, cet événement permettra de collecter de nombreux dons, reversés ensuite à deux associations (Les amis de Mikhy, qui se mobilise pour les enfants atteints d’une tumeur cérébrale et L’aide aux jeunes diabétiques), ainsi qu’à l’Inserm. Rendez-vous le 12 novembre au stade Paul Badin sur l’Île de Puteaux !



La journée en trois temps :

8h-14h : Les 6 heures de Puteaux
Dans cette course ouverte à tous, chacun pourra courir à son allure et le temps souhaité (de 1 minute à 6 heures).
Participation : 10 € minimum.
 
9h30-14h : Tentative de record du monde du marathon des moins de 12 ans
Un challenge que 200 élèves des écoles de Puteaux (du CE1 au CM2) relèveront en courant en relais sur une distance totale de 42,2 km, chacun effectuant un demi-tour de piste ou un tour complet.
Le défi s’effectuera sur 100 tours.
 
14h30-16h30 : Tentative de record du monde en relais du marathon adultes.
105 coureurs tenteront l’exploit de boucler le 400 m en 1 minute, afin de battre le record détenu par les Émirats arabes unis en 2014 (2h04’).
Un challenge ouvert à tout coureur capable de courir dans les temps.


Vous souhaitez participer au Défiston, inscrivez-vous pour :
La course solidaire « les 6 heures de Puteaux » : https://goo.gl/forms/NiviPQiaDDqcj76e2
Le relais marathon Adultes : https://goo.gl/forms/SqXnQgEkRZYHNeAF3
Plus d’informations :
Page événement Facebook : http://bit.ly/2xYik4Q
Défiston, le dimanche 12 novembre de 8h à 17h – Piste d’athlétisme – Ile de Puteaux



Retrait des dossards

2 possibilités :
1- Au magasin Terre de Running situé 3 boulevard Richard Wallace à Puteaux le vendredi 10/11 de 14h à 19h et le samedi 11/11 de 10h à 19h.
2- Au Stade Paul Bardin, 2 Allée Georges Hassoux, le 12 novembre à 8 heures
Dans tous les cas, et en fonction des places disponibles, l'inscription demeure possible sur place, au magasin ou au stade.

Les associations

Association Just did it
Association Just did it
Aider la recherche et créer des événements sportifs pour récolter des fonds contre le diabète : une noble mission que s’est fixée l’association Just did it.

Contact : haka.just.did.it@gmail.com
 
 
Ufit Family
Ufit Family
C’est un beau projet que vous propose l’association Ufit Family, créée cette année par Mohammed Kaïd-Youcef, l’un des deux dirigeants du magasin de Puteaux Terre de Running.
Chaque dimanche en fin de journée, les adeptes de course à pied sont invités à allonger leurs foulées, tout en effectuant des exercices de renforcement musculaire, pour des séances dynamiques qui ont lieu sur l’Île de Puteaux ou au Bois de Boulogne.
Contact : ufitfamily@gmail.com


Et si vous avez besoin encore d'être convaincu :


vendredi 13 octobre 2017

les 20 km 2017 : 7eme participation

Les derniers entrainements depuis l'Ironman se déroule tellement bien, je tourne à 5 min au kilo que j'abordais cette course pour ma 7 eme participation avec beaucoup d'envie et d'appréhension.

Merci à Pascal pour le Dossard ainsi qu'à Stinium !

Envie de tenter de battre mon record de 1h41min34s.

De l'appréhension, parce que mes entrainements faisait 9 km, et donc je avais pas du tout si je tiendrai la distance.


Le doute allait durer jusqu'au départ, je ne savais pas quelle stratégie.

Nous voila, le dimanche matin, un peu à la bourre et donc impossible d'être à l'heure au rendez vous de l'équipe, ce qui n'empêche pas de faire la photo au couleur Lemon Grass Triathlon Team



Mais très rapidement, il fallait se mettre en tenue,  je courais pour les Amis de Mikhy


C'est mon ami Richard qui portera la flamme de l'association.


Le départ des 20 km allait t-il être comme d'habitude un enfer ? Cela s'annonçait déjà mal car l'entrée dans le SAS prenait un temps fou.  Un agglutinement autour de petite entrée dans le SAS.

On passe le pont et bien sûr une petite photo, en souriant :



Le départ est lancé. Durant la semaine j'avais simulé le départ en partant sur le 1er km en 6min20 et rattrappé le tout pour revenir à une moyenne de 5 min au km. J

J'ai donc pris cette tactique, mais contre toute attente, le départ a été super !  Pas de trop de pietinement, pas d'arrêt comme l'an passé si bien que je fini le premier km en 5min10 , 10 petites secondes à remonter sur 19 km, ca va le faire !

Mais le second km se fait à 5m18, aie l'objectif s'éloigne, ca monte mais pas tant que ca et pas sur tout le km

Je prend la vitesse la je n'en démord plus

Les KM se suivent et je maintient mon allure en 4m55 et 5min, l'œil rivé sur la Garmin 935.

J'avale les km sans broncher. Si bien qu'en passant le km 10, je suis à 5min au km. Il faut pas que j'en démorde.

Par contre, j'ai 150 m d'écart avec le km officiel, je calcule donc que j'ai plus d'avance.

L'entrée sur les quais se fait sans problème, par contre la bordure de la nouvelle piste cyclable est un peu casse g..le.

Km 14, le traffic me ralentit un peu, mai j'en ai besoin aussi 5min11 pour se km, j'en profite pour souffler et le km 15, est avaler en 4m58.

Les derniers km se font à une allure constante, je peu aller plus vite, je le sens mais j'ose pas, de peur de m'écrouler dans le dernier km;

Le dernier km est annoncé, je lance la machine 4m54. 



Je vois les photographes, j'avais prévu de faire l'arbre pour l'association, mais je regarde ma montre, j'ai juste quelque seconde pour descendre en dessous des 1h40 tant rêvé. Jj'accélère et je fini en 1:39:53 avec mes deux objectifs atteint

le Premier officiel : descendre en dessous de mon record : 1H41:34
le second secret accroché les 1H40.

Un petit point sur cette septième participation d'affilé au 20 km de Paris : Un vrai progrès dans l'organisation dans  le départ, même le tee shirt est sympa c'est pour dire...

Bravos à tous les bénévoles : Vous avez fait un super boulot et avec le sourire !!!!



lundi 9 octobre 2017

TEST : le test de la Garmin 935

J'ai tardé pour faire mon compte rendu de la Garmin 935, j'ai voulu attendre d'avoir assez de recul. Le test s'est déroulé pendant 4 mois : incluant 4 Triathlons.
.





Coté épaisseur :



Elle est dans la moyenne,  13,9 mn

L'écrand est assez grand : 47 x 47 avec une résolution couleur de 240 pixel dans le diamètre pour un poids de 49g.

Ecran :
L'écran est en verre.  Il a à mon sens un aspect un peu cheap




GPS
Le GPS est trouvé très rapidement, il ne m’est jamais arrivé pendant le test (4 mois) d’avoir à attendre le signal pour partir, en moins de 20 secondes vous êtes prêt à partir. La trace GPS rendu sur le site garmin connect est plutôt bon. Mon test c’est mon entrainement autour de la seine. Certains GPS me font courir dans l’eau et je ne suis pas comme Jésus, je ne marche pas sur l’eau






Boutons

Il y a 5 boutons :

1. Marche/Arret et lumière
2. Start/Stop
3. Retour menu et Lap
4. Haut dans les menus
5. Bas dans les menus


Fonctions de base
La Garmin propose comme tous les modèles les fonctions qui font plaisir comme l’auto lap, les alarmes d’allures, les alarmes de temps, l’arrêt du chrono en cas d’arrêt au feu (et oui je suis un cycliste qui s’arrête au feu).
La fonction que j’aime bien mais qui m’énerve : Auto défilement qui est définitivement trop rapide ou trop lent selon que j’ai l’écran qui m’intéresse lorsque je le veux. Mais avouons que la Garmin n’y peut rien.
La fonction Partenaire Virtuel permet de situer pendant la course en fonction de l’allure que vous aviez décidée. C’est parfois un très bon rappel à l’ordre quand vous partez trop vite dans l’euphorie.

Fonctions avancées

Vous pouvez pilotez
- la musique de votre smartphone
- localisez votre smartphone : Cette fonction vous donne vos coordonnées Longitude/Lattitude
- activez le mode ne pas déranger (pas de notification répercuter de votre smartphone sur la montre : c'est pratique de temps en temps mais vous pouvez aussi paramétrer votre nuit standard et désactiver automatiquement les notifications)





Vous pouvez personnaliser votre montre avec les applications IQ. Elles sont de plus en plus nombreuses.


Vous pouvez aussi avoir des entraînements sophistiqués programmé sur ordinateur et depuis peu directement sur votre téléphoneet poussé vers la montre :



Course à Pied / Vélo

La 935 donne toutes les indications nécessaires. On regrettera qu’il n’y ait pas de support vélo fourni.
On a les fonctions comme l'autolap et surtout l'arrêt automatique en cas d'arrêt bien pratique au feu que l'on soit piéton ou cyclistes (et oui je m'arrête au feu)
Dans ces deux sports vous avez la possibilité de courir avec un Virtual Partner qui permet de courir avec un partenaire à une vitesse particulière et donc de vous indiquer si vous avez de l'avance ou du retard sur l'allure choisis.
L'allure est indiqué avec une précision de 5 secondes. Parfois, elle met un certain temps à se régler à votre allure réelle notamment lors d'un arrêt au feu rouge.


Natation

La montre est pratique en natation. Un simple appui sur la touche « Lap » et le changement de nage est opéré. La montre ne reconnaitra pas des situations particulières : exemple battement de pied.
Une fois indiquée la longueur du bassin vous connaîtrez la distance parcouru au bémol précédant, mais attention un arrêt pour boire par exemple et c’est une longueur en plus (ce n’est pas systématique). 
Par contre cela fonctionne tant que vous êtes sur une nage reconnue (brasse, crawl, dos crawlé, papillon (non testé) mai si vous faites du battement de pieds par exemple aucune longueur ne sera détectée

Vous connaîtrez aussi votre Sworf.

En eau vive, le relevé est fiable pour le crawl mais en brasse non ce qui est logique puisque votre bras est dans l'eau
Le montre supporte jusqu' 5 ATM (10 pour une fénix)

Triathlon

Les transitions se font très facilement. Je vous conseille toutefois de verrouiller les boutons notamment lors des transitions une fausse manip est vite arrivée.  Le système mis en place est vraiment très simple.  Vous appuyer sur le bouton light / marche arrêt au bout de 3 secondes le menu déroulant s'affiche, sélectionner le cadenas:




Pour désactiver vous appuyez 3 secondes sur ce même bouton.

Un ptit truc : je fais la manip juste avant le triathlon (verrouillage et déverrouillage) comme ca pendant le triathlon, c'est le cadenas qui est déjà sélectionné

Traqueur d’activité 

La montre fait traqueur d’activité et de sommeil, vous pouvez donc connaître le nombre de pas effectué dans la journée.
Test des 100 pas : la montre en décompte 103
J'ai aussi noté que la montre avait du mal au réveil, un peu comme moi, les premiers pas de la journée ne sont pas immédiatement détecté. J'en fait une vingtaine avant que la montre ne commence le décompte







Capteur cardiaque


Le relevé est fiable mais pour du fractionné je vous conseille de rajouter une ceinture qui est plus réactive.








La donnée est relativement fiable, vous avez aussi un relevé sur votre montre des informations des 4 dernières heures avec le minimum, le maximum et la mesure instantanée. Je l'ai vérifié chez mon cardio et on était à un battement de différence






Pour article ce veux, le plus honnête possible, je dois donc vous indiquer que c'est par la FC que mes problèmes sont arrivés. De temps en temps, elle perd le nord et surévalue ma FC en exercice de près de 25 à 30 %. Je suis en contact avec le Support Garmin pour ce point qui m'a fait faire une manip et tout est rentré dans l'ordre au moins pour un temps et cela à fonctionné pour mon Ironman. Mais, le problème est revenu, j'attends donc un échange standard.






Statistiques

La garmin calcul l'effort fourni et vous donne un temps de récupération indicatif qui peut vous aider dans votre préparation, mais aussi  une VO2max



En fonction de vos zones, la montre vous indiques également le score aerobie et anaerobie  pour chaque sortie.


Bien sur vous avez une répartition par zone :





Toutes ces infos permettent de vous indiquer si vous êtes en entrainement production, optimal ou non productif. Lors des semaines les plus chargées de mon entrainement IronMan, la montre indiquait "non productif"






Vous pouvez aussi consultez une prediction de vos temps sur les principales distances :
- Pour ma part  elles sont un peu optimiste allant même jusqu'à 1h de mieux que mon record sur marathon : Je devrais me relancer sur la distance pour voir si j' ai à ce point progresser....




Autonomie

Annoncée pour 20 heures, lors de mon triathlon qui a durée 13:12:18, il restait 31% de la batterie ce qui confirme l'autonomie. J''avais pour l'occasion désactiver les notification mais le décompte de l'activité (pas) était actif


le prix de ce petit bijou est de 549 €.

Menu :
Le menu a été un peu repensé par Garmin mais on s'y retrouve très rapidement..

Plus
Facilité de prise en main
Ecran très lisible
Autonomie

Moins

Pas d'adaptateur secteur
Pas de support Vélo
Problème FC à voir après l'échange Garmin




J

lundi 2 octobre 2017

TEST : Gateau sport Nutrisens

Pour mon ironman, j'ai préparer un gateau sport Nutrisens.



C'est un gateau sport qui est estampillé Bio.

J'ai pris le parfum Amandes, la boite permet la fabrication d'un gateau d'environ 400 g, voilà la valeur nutritionnelle pour 100 g :

Amande :
Énergie : 389 kcal / 1647 kJ ;
Graisses : 5,5 g (dont acides gras saturés : 1 g) ;
Glucides : 76 g (dont sucres : 36 g) ;
Fibres : 1,9 g ;
Protéines : 8 g ;
Sodium : 0,42 g ;
Vitamine B1 : 0,8 mg ;
Potassium : 120 mg.


en voici les ingrédients :
Amande : Farine de blé*, sucre roux*, maltodextrine de blé*, poudre d’amandes blanchies* (5%), poudre d’œuf entier*, poudre levante : bicarbonate de sodium et acide citrique; arôme naturel d’amande*, arôme naturel, vitamine B1.
* Ingrédients issus de l’agriculture biologique



On peut le cuire au micro onde ou au four traditionnelle, je préconise cette dernière solution, le gateau est bien plus moelleux et à plus de gout. J'ai tendance même à le préférer à peine cuit. L'amande est bien présent dans le goût. La consistance est vraiment agréable : aucune sensation de caoutchouc





Ce gâteau est consistant, pas de fringale pendant mes entrainements. Je le conseille.

Son prix : 14 €. Avec les 400 g de la boite, je vous conseille de faire des parts de 100 g seulement si vous avez des petits moules.

dimanche 1 octobre 2017

Bilan Sportif septembre


C'est un  mois unique avec la réalisation de mon objectif annuel : Mon Ironman. Ca reste un moment inoubliable 4 ans après mon 1er Triathlon que j'avais fini en disant plus Jamais.




avec uniquement 64 heures de sport avec mon Iron Man qui représente 20 % de l'effort fourni

















si on regarde en détail par activité :
 

 



 
 
cela donne :

 
 

 

Quelque soit les chiffres cela restera pour moi un mois exceptionnel !!! 

 
 
 
 
 
 

mercredi 27 septembre 2017

Ironman, du rêve à la réalité

Je vais commencer cet article par une petite précision et un clin d'œil à un film de circonstance.
P.....N est un mot qui commence par PU et termine par TAIN.






Voila le jour J est arrivé, c'est l'objectif de l'année, l'aboutissement d'une longue période d'entrainement.




les objectifs sont multiples :


Finir un Iron man
Faire la natation et la T1 en moins de 2 H
Faire le vélo en moins de 6h30
Faire le maraathon en moins de 5h00
Faire l'Ironman en moins de 13h30




Il faut se lever de bonne heure, le parc ferme à 7h00 même si je pronostique un départ vers 8h20.


Ca permet de voir le lever du soleil :







P....N qu'est ce que je fais la.




Le départ est sous forme de Rolling star, avec des tranches de temps estimées. Je décide de prendre l'avant dernière 1h20-1h30 histoire d'avoir le rythme même si je vise 1H50 (2h00 avec la transition), je sais c'est énorme




P....N qu'est ce que je fais la.




Ca fait bizarre, c'est le premier Triathlon ou je connais personnes et pas facile de discuter la barrière de la langue, même si je parle anglais on limite les mots.








P....N qu'est ce que je fais la.




Le sas se remplit :





L'organisation a mis les moyens : Paddle, Canoe, Jet Ski et même hélicoptère





L'heure approche et les sadiques de l'organisation alternent musique et battement cardiaque.


Il est 8h12, c'est mon tour, je mets mon pince nez (une première) et je m'élance. Pour la première fois je m'accroche à mon crawl même si pas facile avec le monde je crawle je ne brasse pas et en plus je fais bien attention à mon mouvement. De temps en temps, je lance un coup d'œil et me recadre en 3 ou 4 mouvements de brasses.


Fin de la première boucle, je fais les 100 derniers mètres en brasse pour garder l'objectif en ligne de mire. J'arrive à la sortie à Intermédiaire et je regarde ma montre 45 minutes, c'est du très bon pour moi, il y a plus de la moitié de faire environ 2100 m.





P....N ca va le faire






Je me relance pour la deuxième boucle encore plus motivée, elle se déroule comme la première en crawl et une finition à la brasse :






P....N ca va le fait comme temps



Je me lance dans la transition avec une volonté de faire une bonne transition mais elle est sacrément longue en terme de distance, il faut faire plus de 500 m pour rejoindre le parc et ensuite 700 pour sortir du parc.


Pour une fois, j'arrive a retirer rapidement ma combinaison mais pas de place pour s'assoir. Je récupère le vélo et j'arrive à la fin du parc en 15 minutes, je suis vert :(


Je m'élance à vélo un peu contrarié








P....N ca le fait, les sensations sont bonnes.




La ville laisse rapidement place à la campagne, c'est tellement beau que je m'arrête prendre une photo.







P....N , je déconne lol.




La moyenne monte très vite au delà de mes moyennes habituelles 28km/h, 29 km/h je ne sais pas trop quelle attitude adoptée ralentir ou pas ? Je décide rapidement donc de faire la partie vélo au cardio, il n'est pas question de quitter la zone 3, d'aerobie.











P...N, ca le fait......

Je suis bientôt à 30 km/h de moyenne et j'atteint la seule difficulté du parcours à 31 km/h. c'est une distance de 2 km pour une ascension d'environ 300 m. Je ralentie (normale) mais je ne faiblis pas trop et surtout je ne pose pas pied à terre comme certains.


P....N, ca va le faire


Dans ma hâte, je referme pas mon gel et quand je veux en reprendre, il s'est déversé dans l'intégralité de la pochette rendant impropre à la consommation mes barres :(, il me reste ma deuxième pochette mais je vais donc devoir faire avec beaucoup moins que prévu, il me reste 1 doses, 1 pates de fruits et une vingtaine de mes petits bâtons berger forme apéritif.  Je devrais faire avec.


P....N, ca fait chier...




Je finis l'ascension aà une moyenne d'environ 29 km/h, la descente est un vrai bonheur, mais e reste très mauvais descendeur, je me fais doubler par ceux que j'ai doubler dans la montée.

Le retour sur cervia se fait par la même 2 fois 2 voie, et je suis surpris de voir le panneau de 180 km si loin du parc à vélo, je commence à dire qu'il y aura certainement 3 ou 4 km de plus sur le parcours

Je finis la boucle en 30 km/h,


P....N, ca va le faire



La seconde boucle se fait plus lentement, le vent s'est levé et j'y suis plus sensible. Certaines bourrasque m'obligent à bien tenir le vélo.

Je sens bien que je dois forcer sur les jambes, je descend d'une vitesse, je veux pas me cramer.

La seconde bosse, me fait un peu plus mal






Je finis la boucle en 6h31 (avec deux arrêt au stand sur la deuxième boucle) 1 minutes au dessus de l'objectif, mais je regarde ma montre mon temps total est de environ 8h10. L'objectif est atteignable !!!!


P....N ca va le faire


Je fais une transition de 10 minutes normale elle est très longue et j'en profite pour m'alimenter je récupère le rab que j'avais mis dans mon sac Run

Je m'élance guilleret et pas fatigué, j'arrive même pas à courir à l'allure que je veux, je suis trop rapide.


P....N, ca fait chier...





Je vois ma femme, je lui fais signe que ca va bien.



C'est partie pour 4 boucle de 10,5 km


Je finis la première en 6m6 lus rapide que mon record sur la distance en marathon sec. Déjà la ca commence à être dur, j'ai qu'une seule envie c'est de m'arrêter et finir en marchant. Mais le mental est pas d'accord, un marathon ca se fait en courant. Je ne m'arrêterais donc jamais sauf aux ravitos que je parcourrais en marchant et en m'alimentant et buvant.



P....N C'est dur....





Y a pas trop de public et en plus, il nous fon passer dans la zone des restaurants....


Le semi se finit en 2h17. On se raccoche à tout aux citations de Momo sur la persévérance, le dépassement de soi... on pense au live sur running-club,  on pense aux copains qui te suivent....



P....N C'est dur....



Je n'arrête pas de calculer, non seulement l'objectif est atteignable mais en plus je pourrais faire en deça de 13H00, ca me motive pour tenir les distances entre les ravitos en courant.




P....N C'est dur....




La troisième boucle continue dans la douleur mais je garde espoir. Tout en espérant qu'ils aient éclairer la zone dans le bois....


Cette troisième boucle est fini en 3h40 soit 1h13 pour la boucle, les 13h sont toujours accessible si je fais la 4ème boucle en 1h10




P...N C'est dur... mais j'y crois




Dernier tour,  c'est le moment quand même de faire un petit coup à ma plus grande fan  :









Et là d'un coup le moral flanche à la sortie du bois (très mal éclairé), je ne crois plus au 13h0, j'avance mais aux ralentis. Je me trouve des excuses même, si tu fais 13h0, tu imagines le prochain... la progression sans le mental est alors un calamité . Jusqu'au moment ou à 1 km, j'entends le speaker distribuer les You are an Ironman. J'accélère aloses. Je double  encore des personnes qui doivent faire un autre tour, mais surtout je gère ma finish line, je veux être tout seul, pas question d'accélérera pour grappiller les 30 mètres qui me séparent de celui devant. Je veux ma Finish line à moi.



ET puis voila, elle est là, un beau tapis rouge tout auréolé de spots, je profites,  j'accélère non pas pour grappiller des secondes, non parce qu'il y a un public qui te galvanise franchement j'y suis !!!




ET puis voilà, la ligne d'arrivée est là, je la franchis attendu par une multitude de photographe, attendu comme une star !! et oui la star de mon exploit, I AM AN IRONMAN et en 13h12:18s, j 'ai même pas arrêté ma montre l'important n'est pas l, je savoure.


P.....N , je l'ai fait !!!






Je m'éloigne de la ligne, j'en oublie presque la médaille. On me donne ne couverture de survie et je me dirige vers les kine, faut attendre ? 20 minutes j'attends, je vais chercher mon Tee Shirt et j'attends qu'on appel mon numéro chez les Kine.



Numéro 32, c'et moi et là un pur moment de bonheur, et en plus elle mignonne. J'en rajoute un peu je lui demande la nuque aussi qui est très douloureuse... je vais pour reprendre mes affaires, mon sac, ma médaille et la plus de tee shirt finisher, on me l'a volé... Le salaud !!!


P....N ca fait chier,



Je tente ma chance, je retourne au stand et la c'est un non pas possible de redonner un Tee Shirt, j'en ai déjà eut un.... Elle appelle quand même un responsable, je lui explique On me l'a volé au kiné mais surtout la phrase qui débloque le tout : C'est mon premier Ironman, il m'en redonne un, Ouf !!!


P.....N Merci !!!!



Bilan des objectifs :


Finir un Iron man : OK
Faire la natation et la T1 en moins de 2 H : OK
Faire le vélo en moins de 6h30 : Pas OK
Faire le maraathon en moins de 5h00 : OK
Faire l'Ironman en moins de 13h30 OK




Notes : 4/5 c'est pas si mal ... au moment ou j'écris c'est ligne j'ai encore les étoiles dans les yeux....




Je remercie mon coach qui jusqu'au bout ma donner des conseils dont le fameux saltstick




Ce qui est marrant c'est la récupération. J'ai l'impression trois jours après d'être en meilleur état qu'après un marathon sec.... J'ai toujouors pas retirer mes chouchous du poignets lol.... vivement le prochain...


To be continued...

mardi 19 septembre 2017

4779 km après .... Just do It !!!

Le 23 mars dernier, je prenais la décision de participer à mon premier Ironman, même si l'inscription est venu bien après.

J'ai pris un coach : Guy Hemmerlin

cela s'est traduit par :




Natation

- 64 sessions
- 63h09
- 123,24 km




Cyclisme

- 100 sessions
- 64h09
- 3770km
- Ascension 25101m



Course à Pied

- 84 sessions
- 90h
- 885km
- Ascension 30230 m



Dont quelques Triathlons de préparation :
- Triathlon d'Aix en Provence (Half)
- Triathlon de Paris (format M)
- Triathlon de Deauville (Half)
- Triathlon de Chantilly (format M)



Résultat de cette préparation samedi prochain à Bologne avec l'IronMan Italie : Just do it Philippe !!!

lundi 18 septembre 2017

TEST : Casque musique natation Nabaiji 100

Je vous parle aujourd'hui d'un casque musique plutôt destiné à la natation. Les caractéristiques en sont les suivantes :

- autonomie 10 h
- Capacité : 2 Gb
- Waterproof : 3m


Le casque se présente sous un petit module :



Le mode de rechargement passe par le port USB  qui se branche sur le module via la prise Jack de module. C'est de cette manière aussi au vous transferer la musique (MP3 ou WMA) par un simple copier/coller.



Passons au test. Je l'ai testé sur deux sports : Natation & Course à Pied.


Natation : Le casque s'attache aux lunettes


Le casque est lui torsadé de cette manière pas de trop grand fil qui traine. Le maintien du casque dans les oreilles est relativement bon, il faut de grande relance pour déloger les oreillettes intra auriculaire.
Le son de son coté est un peu atténuer, il se diffuse surtout en fond sonore.

Course à Pied : Ce n'est pas l'usage premier du casque mais il s'en sort très bien. Juste la torsade un peu raide, si bien qu'il faut plutôt le placer au coup.

La charge est du module est vraiment rapide et l'autonomie annoncée est au rendez vous.


C'est un casque que je recommande d'autant que son prix est accesssible 29,99 € chez Decathlon, il est vendu en bleu ou rose

dimanche 10 septembre 2017

Test : Ma nouvelle paire de chaussure La Scketchers go meb Speed 3


A la recherche de mes chaussures pour mon Ironman d’Italie, J’ai testé la Scketchers go meb Speed 3 (un peu compliqué comme nom …),  c’est donc bien la 3 ème version de cette chaussure. Je dirais que l’essentiel des changements se trouve dans la mise en place d’un mesh tricoté (Goknit).



 J’ai trouvé un chausson très confortable. Mon pied a trouvé sa place dès la première sortie. J’ai à peine eut besoin de m’y adapter.

 

J’ai été surpris de voir que la semelle était cousue. Cela m’a un peu fait peur, en effet comme j’ai des semelles pronatrice j’ai eut peu d’avoir un pied un peu serré, il n’en ai rien, j’ai pu mettre mes semelles sans aucun soucis. Il faut dire que depuis que j’ai les semelles, je prend une taille de plus.



Petite attention de Scketchers, il y a deux paire de lacets une grise et si vous avez envie de changer une jaune. Les deux conviennent très bien, pour ma part, je me suis décidé pour les lacets gris. Mais c’est une question de goût.

J’ai 200 km au compteur avec cette paire sans aucun signe d’usure. Mais c’est aussi une question de gabarit (1m74, 69 kg)

Même si elle fut la gagnante du marathon de Boston, beaucoup la prèfère sur une distance plus courte, pour ma part, j’ai été jusqu’à 25 km avec et comme j’ai conservé le même confort. J’ai décidé qu’elle serait la paire de mon marathon.