lundi 8 janvier 2018

Garmin annonce la 645

Garmin®  annonce la Forerunner  645 Music : la nouvelle montre de running multisports avec paiement sans contact et musique intégrée.


J'espère que j'aurai la possibilité de la tester
 ​​
 Garmin dévoile aujourd’hui sa nouvelle montre de running multisports : la Forerunner 645 Music.

Ce modèle haut de gamme intègre un lecteur de musique de 4Go de mémoire, (soit l’équivalent d’environ 500 titres musicaux) ainsi que la nouvelle fonction de paiement sans contact Garmin Pay[1] Ready, qui permet de régler ses achats directement depuis sa montre.

Andrew Silver, Chef Produits EMEA Fitness se réjouit : « Pour la plupart d’entre nous, écouter de la musique nous permet de maintenir notre rythme lors de nos entrainements ou nos courses et nous dépasser dans les moments difficiles. Avec l’intégration de la musique et la technologie Garmin Pay Ready, la Forerunner 645 Music permet aux sportifs de gagner en liberté, sans avoir à emmener leur smartphone, tout en conservant l’autonomie, la qualité et la précision qui font la force des produits Garmin. »
Forerunner 645 Music
Pour une plus grande précision et une localisation plus rapide, la Forerunner 645 Music est compatible avec les systèmes satellitaires GPS et GLONASS.


C’est la première montre de la gamme Forerunner à être équipée d’une lunette en acier inoxydable et d’un écran Garmin Chroma Display haute résolution qui reste allumé en permanence. Le boîter intègre également la technologie cardio poignet Garmin Elevate™ pour suivre son rythme cardiaque 24h/24 7j/7.
La Forerunner 645 Music est aussi compatible avec les données Running Dynamics qui permettent d’analyser la qualité, la longueur et la cadence de sa foulée, le temps de contact au sol, l’oscillation verticale et l’équilibre jambe droite jambe gauche.

Enfin, il est possible de croiser les entraînements grâce à l’intégration de plus de 15 sports pré-chargés, comme la natation qui permet notamment de calculer le nombre de longueurs effectuées, la musculation et le nombre de répétitions, le vélo, la course sur tapis, le ski, le stepper...




Application Connect IQ™ DEEZER2

En plus de ses nombreuses fonctionnalités dédiées à la pratique du running, la Forerunner 645 Music ajoute du rythme aux séances sportives, grâce à sa capacité de stockage pouvant contenir jusqu’à 500 titres musicaux. Mieux encore, les utilisateurs Deezer Premium + pourront télécharger des playlists hors ligne3 ou transférer de la musique directement depuis un ordinateur. Une fois la sélection chargée, il suffit de connecter ses écouteurs Bluethooth4 et de partir s’entrainer.


Connectée et personnalisable

Couplée à un smartphone compatible, la Forerunner 645 Music permet de recevoir des notifications signalant des appels entrants, SMS et emails.

La Forerunner 645 Music est compatible avec la plateforme Garmin Connect : la communauté en ligne de Garmin qui permet de suivre ses entraînements et ses habitudes de sommeil, participer à des compétitions en ligne avec des amis et gagner des badges virtuels.

Il est aussi possible de personnaliser sa Forerunner 645 Music jusque dans les moindres détails grâce aux milliers de cadrans, widgets et applications disponibles gratuitement en téléchargement dans la boutique Garmin Connect IQ.

La Forerunner 645 Music dispose d’une autonomie pouvant atteindre sept jours en mode montre, et 5 heures en mode GPS avec cardio poignet et lecture de musique.

Prix et disponibilités

La Forerunner 645 Music est disponible dans les coloris noir ou cerise, au prix de vente conseillé de 449,99 €. Un modèle sans les fonctionnalités de musique intégrées, la Forerunner 645, est disponible dans les coloris noir ou beige, au prix de vente conseillé de 399,99 €.

dimanche 7 janvier 2018

Le temps des objectifs 2018

Il est temps de se fixer les courses et objectifs 2018




21 Janvier 2018 : Foulées du  14ème
17 Mars 2018 : Ecotrail 30 km
27 Mai 2018 : Paris Saint Germain
10 Juin 2018 : Triathlon le Toursman
26/27 Aout : Triathlon de Vichy (le 70.3 ou le 140.6
7 Octobre 2018 : 20 km de Paris
25 Novembre 2018 : Marathon de la Rochelle


En terme d'objectifs, deux objectifs :


- Descendre en dessous des 13 heures pour le Full
- Descendre en dessous de 4 H pour le Marathon sec

lundi 1 janvier 2018

2017 finie, 2018 commence

Voilà l'année 2017 est finie, je vous présente tous mes voeux pour cette nouvelle année. Il est également temps de revenir en image sur l'année qui vient de se passer






Un récapitulatif un peu moins flatteur sur Strava, avec mon plus grand fan : Roben ;)



et encore une bonne année sportive à tous

mardi 19 décembre 2017

TEST : Capteur Cardiaque POLAR OH 1 : 3 usages

J'ai eut l'occasion de tester le capteur la capteur OH 1 de chez Polar. Ce polar à la particularité de se porter au niveau du bras. Cela reste toute de même un capteur optique muni de 6 LED.


La prise de mesure au bras est théoriquement plus fiable que le poignet car les vaisseaux sanguins y sont plus gros, l'analyse par la lumière est donc facilité.



Je l'ai testé pendant 1 mois dans divers usages. En effet, on peut l'utiliser de trois manières :

- Seul, il se suffit à lui-même, il a une mémoire de près de 200H. Il suffit ensuite de d'utiliser Polar Flow et vous exploiter ainsi les données,

- Connecté à votre smartphone via Ploar Flow ou Polar Beat (qui offre plus de variantes d'activités),

- Connecté à une montre.


J'ai eut la surprise de pouvoir connecté de manière très simple même à ma montre Garmin 935. J'avais même pris soin de désactiver le capteur de ma montre pour être sur le la prise de mesure.

Le fonctionnement est vraiment facile,   Un seul bouton marche/arrêt. Pour la recharge, il faut utiliser l'adaptateur USB (à ne pas perdre).



Le bandeau est lavable, ce qui convenez en est quand même préférable.

Pour ce qui est de l'exactitude de la fréquence cardiaque, j'ai testé et comparer avec la ceinture cardiaque, les mesures sont comparable. Elles sont pas exactement les mêmes mais comparables. Il y a un petit décalage. J'ai aussi comparé avec une prise manuelle, et il y avait 3 battements d'écart : mais quelle était la bonne mesure : 10s x 6 ou la prise du Polar OH 1.

Pour la comparaison entre la ceinture cardiaque et le polar OH 1 : on note des courbes très simisaire avec un bpm idetique et une FC max sur la course identique :

Courbe Garmin



Courbe Polar OH1


La capteur lui même pèse 5g et le brassard 12 g, cela fait un total de 17gr. Le capteur est étanche, mais j'avoue ne pas l'avoir tester en prise de mesure aquatique.

L'autonomie annoncée est de 12h00, si cela semble être le cas avec l'application Polar. Je suis loin de cette autonomie quand il est couplé avec ma Garmin.

Pas vraiment d'indication pour le niveau de batterie, il faut ouvrir Polar Beats, et la encore c'est pas un pourcentage c'est un indication de type batterie faible.

Le polar OH1 est simple, il y a un seul bouton et une seule diode.  Le bouton est un peu encastré on l'attaque plutôt avec l'ongle. Pour la diode, plusieurs états et comportements sont à noter :


Si le OH1 est en charge :

  • Clignote orange pendant la charge
  • Vert fixe lorsque la charge est terminée

A l'allumage :

  • Clignote vert 5 fois si le niveau de batterie est normal
  • Clignote orange 5 fois si le niveau de batterie est faible (moins de 2h)

Lors de l'activité :
  • Clignote blanc tant que la fréquence cardiaque n’est pas détectée
  • Clignote vert lorsque la fréquence cardiaque est détectée
  • Clignote vert 2 fois lors de l’extinction



Pour ma part, c'est un achat vraiment utile, et je pense le réaliser à la fin de ce test pour pallier au problème que j'ai avec ma Garmin. Un capteur cardique sans les inconvénients de la ceinture. Toutefois je conserverais cette dernière pour le fractionné.

J'ai noté une latence de 10 à 15 secondes, tester de la manière suivante : effort tranquille, puis accélération.

Pour finir quoi dire de mieux que j'en ai fait mon cadeau de Nöel.

Plus 
  • Simple
  • Pratique
  • Couplage simple avec téléphone
  • FC Fiable

Moins 
  • Autonomie en mode couplé
  • Indicateur Batterie
  • Prix : 79 €




dimanche 10 décembre 2017

Course : La Chocotrail 2017

La Chocotrail est un trail qui existe depuis 4 ans et qui a vu son succès confirmé d'année en année puisque la première édition accueillait 1000 concurrents contre 3000 pour cette année répartit sur 3 course : 8 , 13 et 24 km.

Initialement inscrit pour la distance de 24 km, j'ai demandé aux organisateurs de passer sur le 13 km puisque je sortais de blessure. Une requête qui fut accepté immédiatement, je trouve cela très sympa de leur par car cela fait de l'administratif supplémentaire. Merci donc aux organisateurs pour cette souplesse.




L'objectif de cette course n'était donc pas pour moi de performer mais de valider le rétablissement de mon genoux, pouvais je de nouveau penser à reprendre le sport ?

J'ai validé la distance sur du plat la semaine passée sans encombre, mais quoi de mieux qu'un Trail pour solliciter le genoux. C'est aussi une bonne occasion de montrer les couleurs de l'équipe : Les amis de Mikhy

Le départ est donné à 9h45 ce dimanche sous la pluie. Curieusement au moment du départ, plus de pluie mais un terrain bien gras comme vous pouvez l'imaginez.

Peu de photo, puisque la Gopro n'a pas fonctionné.

Les 5 premiers km se passe bien, on constate que le parcours a vraiment bien changé depuis l'an passé notamment avec l'épisode des marches placé en début de course plutôt qu'à la fin. Cela a créé par contre un goulot d'étranglement.


Le parcours se passe bien, il est très glissant mais bon ce n'est pas une surprise.

Les sensations sont vrai bonnes, même si je suis un peu crispé quand je sollicite le genou.

Alors que je n'ai aucune prétention à faire une performance, je regarde ma montre et elle m'indique clairement que je suis dans les temps de ma performance de l'an passé.

Pas de pluie, mais du soleil, on a presque chaud.

Le premier ravitaillement est un révitaillement liquide que je passe sans m'approcher des stands puisque j'ai me gourde.

On continue, on entend quelques perles : "Si javais su, je serais pas venu, ca glisse", ben mince on en salirait presque c'est chaussure lol



Les 5 autres kilomètre qui suivent, je garde le rythme et je suis particulièrement content même dans les montées, je ne marche pas je cours même lentement mais je cours. Cela me rappelle les mots d'un amis : "Tu cours plus vite quetu ne marche"

Le deuxième ravitaillement est solide et liquide.  Il est très bien garni : je distribuerais deux cartons rouges :
- Aux concurrents qui jettent leur gobelet n'importe ou ! Vous courez dans la nature, B...el, respectez la,
- Aux organisateurs pour leur madeleine avec leur emballage plastique, c'est pas pratique pour le coureur et c'est aussi encourager les déchets jeter n'importe ou.

Les 3 derniers kilomètres sont plutot roulant, j'ai vraiment l'impression que je pourrais faire le temps de l'an passé mais non, il sera finalement dépassé de peu 1h28m51 soit 1 minute tout juste par rapport à l'an passé : 1h27m51.


Le principal est acquis la forme est là, le genou a tenu et voilà le principal. Je suis vraiment satisfait de cette course.

Le ravitaillement final est tourné autour du Chocolat, vous l'aurez denivé, et c'est bien normal pour une course sponsorisée par Cacao Barry

Une dernière phrase d'un coureur que j'ai bien aimé à l'arrivée : "J'ai fait 13 km en avançant et 2 km en latéral".

samedi 9 décembre 2017

Devenir Benévole sur le Toursman

Si vous êtes en train de me lire c'est que vous faites du sport des courses à pied, des Triathlons. 

Rappelez vous vos dernières courses : Vous en avez été le héros ! mais pour que vous en soyez le héros, il y en a plein de héros des héros anonymes. 

Ces héros ont agis pour que vous soyez au mieux pour vous concentrer sur votre épreuve.


Ils étaient là pour vous donner votre dossard,
Ils étaient là pour votre entrée dans le sas
Ils étaient là pour réguler la circulation
Ils étaient là pour vous ravitailler
Ils étaient là pour vous pour vous sourire
Ils étaient là pour vous encourager d'un sourire
Ils étaient là pour vous donner la médaille
Ils étaient là pour faire nettoyer 


Alors bien sur, on les remercie à chaque course, on se dit un jour je le ferrais. Je vous offre aujoud'hui une occasion de le faire :

Le Triathlon de Toues cherche des volontaires pour le 10 Juin 2018.



Le temps de présence minimum obligatoire est de 2x3H.

Pour l’inscription des bénévoles il y a ce lien : http://toursnman.com/fr/devenir-benevole.php

Je compte sur vous, à ce jour, il n’y a pas assez de bénévoles et il en faut 600 !



Vous serez contactez par l'organisation une fois inscrit.

Pour tout vous dire, moi, je serais sur l'épreuve longue et mon emploi du temps ne me permet pas d'arrivée en avance pour remplir ce rôle. Mais, pour l'avoir fait sur la Course Paris-Saint Germain, cela reste une expérience très enrichissante ainsi que des souvenirs formidables.


Alors si vous pouvez êtes disponibles, alors faites le ! Vous ne le regretterais pas, et j'aurais le plaisir au ravitaillement de vous lancez : un énorme merci ! 

Les bénévoles le méritent !!!

dimanche 26 novembre 2017

Une Course Verticale pour le Téléthon !

Une fois n'est pas coutume, je me contente d'un copier coller, mais c'est pour la bonne cause

Présentation

La Tour Montparnasse ouvre ses portes pour un défi sportif et solidaire vertigineux. 
Le 9 décembre 2017, venez grimper les 1000 marches, 60 étages, et les 210 mètres de dénivelés au profit de l’AFM Téléthon.
A la clé, de nouvelles sensations de course, une ambiance sans égale, une arrivée sur le toit terrasse de la tour Montparnasse avec une vue imprenable sur Paris, et surtout une cause solidaire pour laquelle se donner à fond.
Seul(e), en famille, entre amis ou collègues, tous ensemble dans les escaliers ou en relais, venez vous éclater dans l'un des derniers gros défis de l'année!
Pour les meilleurs, c'est l'occasion de décrocher une qualification directe pour la Verticale de la Tour Eiffel® 2018 !

La Cause

L'AFM-Téléthon est une association de parents et de malades qui mène un combat sans relâche contre des maladies génétiques, rares et lourdement invalidantes. Elle est née d’une conviction et d’une volonté : guérir des maladies longtemps considérées comme incurables. 
Pour réussir, elle s’est fixé une règle d’or : la rigueur et l’efficacité.
Elle s'est donné 3 principales missions : Guérir (recherche et développement de thérapies innovantes), Aider les malades (soins, accompagnement, citoyenneté), Communiquer les savoirs auprès des familles, professionnels et du grand public.
L’AFM-Téléthon, c’est aussi le Téléthon, une mobilisation populaire unique qui a fait sortir les maladies rares du néant et permis une triple révolution génétique, sociale et médicale avec le développement des biothérapies. 

Informations Pratiques

Pour vous inscrire :



Modalités d'inscription : 
- En invidividuel : lors de l'inscription, il suffit de choisir une vague de départ (matin ou après-midi). Si vous souhaitez courir en même temps que vos amis, ils doivent choisir la même vague.
- Par équipe : lors de l'inscription, le capitaine d'équipe ajoute ses équipiers.
Frais d'inscription :
Les inscriptions en ligne sont ouvertes jusqu’au mercredi 6 décembre. Après cette date, il vous sera possible de vous inscrire le samedi 9 décembre sur place au stand « Retrait des dossards ».
Les frais d’inscription sont de :
  • 30€ pour les Particuliers dont 12.50€ HT (soit 15€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
  • 20€ pour les Etudiants dont 8.33€ HT (soit 10€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
  • 60€ pour les Entreprises dont 25€ HT (soit 30€ TTC) reversés à l'AFM Téléthon
Il vous sera possible de faire un don de 5€ lors de votre inscription en ligne.
L’inscription comprend :
  • Le tee-shirt officiel de l’évènement
  • Une petite collation
  • Une boisson énergisante Redbull
  • Une bouteille d’eau 50cl
  • Des goodies/offres partenaires
La course héberge 2 challenges :
  • Challenge Grand Public : de 09h30 à 17h00
  • Challenge Entreprise : de 12h00 à 13h00
 Retrait des dossards :
  • Il s'effectue sur place, le samedi 9 décembre, 45 minutes avant le départ de votre vague à l’espace "Retrait des Dossards"
Si vous avez choisi le format chronométré, merci de vous munir de votre certificat médical (ou photocopie de votre licence FFA/FFTriathlon) et d'un document d'identité.
Classement :
Individuel : tous les coureurs chronométrés sont classés, le meilleur temps masculin et le meilleur temps féminin remportent leur dossard pour la Verticale de la Tour Eiffel® 2018.
En équipe (uniquement chronométré) :
Les équipes sont de 2 ou 4 coureurs. Les équipiers partent ensemble de la ligne de départ. Le temps total de la course est pris en compte pour le classement.
Si vous souhaitez une médaille à la fin de votre course, c'est une option supplémentaire (8€) à choisir lors de votre inscription.
Consigne et Vestiaire :
Une consigne et un vestiaire se trouveront à proximité de la tente "Retrait des dossards" pour vous permettre de vous changer tranquillement avant et après la course, et de laisser vos affaires personnelles en toute sécurité.
Programme des festivités :
  • Dj sets village + cage d’escaliers
  • Foodtruck
  • Activités sportives à 11h et 14h (ouvert à tous)
  • Ostéopathes et Massages
  • Étages ambiancés + surprises 
  • Animations sportives et vélos solidaires

mardi 7 novembre 2017

Votre Smartphone égaye votre PPG

Aujourd'hui, je ne vous parle de course ni d'équipement, je vais vous parler d'une application :

SWEAT DECK




Ce n'est pas une application comme les autres applications de sport, c'est une application pour organiser vos séance de gainage.




Elle se présente sous forme de jeux de cartes : chaque carte vous donne l'exercice et le nombre de repetition.



La version gratuite vous offre 15 exercices


vendredi 3 novembre 2017

Marathon de Toulouse : Un défi non prévu


L’idée a commencé à germer à la sortie des 20 km de Paris. Je venues de battre mon record vieux de 4 ans : Et si je faisais un marathon ?. Un rapide coup d’oeil et je m’arrêtais sur le marathon de la Rochelle que je connais et don’t le parcours a été rendu encore plus roulant. C’est à ce moment-là que Running heroes s’en est mêlé. Ils offraient la possibilité de gagner un Dossard pour le Marathon de Toulouse pour le 22 octobre or le 23 octobre j’étais à Toulouse pour le boulot. Et comme je suis faible devant la tentation, J’ai donc tenté de gagner un des 11 dossard mis en jeu (1er arrive, 1er servi) et j’ai gagné.



Pour avoir le dossard, ce fut un peu plus compliqué, les codes successifs envoyés par Running heroes s’avéraient invalide. Je remercie Magalie et Florian pour le suivi et la résolution du problème puisque me voilà inscrit.



Samedi 21 octobre : Gros coup de Stress, ils ne  trouvent pas mon Dossard…. Gloupss, direction les litiges qui régularisent le tout ! J’ai mon Dossard, Merci Running Heroes et l’organisation.



Le village est assez petit et il pleut donc la présentation du marathon et des meneurs d’allures se fait avec un public restreint.




Je découvre le contenu du sac Coureur : Pas grand-chose, mais 2 tickets de Métro/Bus. C’est bien pensé pour limiter les transport personnel d’autant que le départ n’est pas proche.



Dimanche 22 : me voilà Sur le pont avant la sécurité 1h30 avant le départ, cela n’avance pas.  Et tout le monde est mélange 10 km, semi, marathon alors que le 10 km commence presqu’une heure avant le marathon.  Si j’avais organisé, j’aurais fait une queue par course. Cela n’avance pas, cela prend du temps, c’est mon premier marathon ou je dois passer par des portiques de sécurité détection métaux (Drôle d’Epoque).




Le départ des 10 km sera retardé de 25 minutes et par ricochet le marathon.  Mais malgré les rochons du départ, c’est avant tout pour nous que l’organisation fait ces contrôles….



L’entrée dans les SAS est particulière parce qu’il n’y a pas e SAS… Chacun se met ou il veut, en fonction des meneurs d’allures, mais ceux si ne sont pas répartis ils sont Presque devant et en groupe au lieu de se répartir….




Y a de meilleures conditions pour aborder un marathon, je me suis fait une ampoule au pouce lors du dernier entrainement le vendredi soir. J’espère que le Comspeed va tenir.

Le départ est donné. J’ai revue ma stratégie de course avec mon Coach, le responsable sportif des amis de Mikhy, Matthieu dont je porte les couleurs (de l’association pas de Mat lol). Cela sera entre 5”20 et 5”30 au km.

Je pars et dès le 1Er kilomètre je prends la bonne vitesse , je le finis en 5”25, je suis assé content, mais je reste vigilant puisqu’en fonction du dénivelé (modeste), je me retrouve à 4”50 je rectifie rapidement.



Le départ se fait dans des allées assez large, ca facilite le trafic parce qu’il faut doubler et faire doubler puisqu’il n’y avait de SAS.

La coulée verte est un peu plus compliquée car l’espace est plus réduit.  C’est aussi l’occasion de faire une halte technique, j’ai pourtant pris mes précautions…

Un ravito tous les 2,5 km… c’est pas mal mais je m’arrête pas j’ai pris ma petite bouteille bleue. Par contre au 1er j’ai mal refermé ma poche et j’ai perdu mes gels…. Il me reste 2 pates de fruit. Je devrai donc gérer différemment les ravitos.

Les 5 premiers km se passent bien mais un peu rapide 5”17.

La coulée verte avec du public qui est là, c’est pas Paris et encore moins New York, mais les Toulousains sont de sorties pour nous encourager..



Les km passent et je maintiens le rythme, j’arrive au km 10 et l’allure est toujours là entre 5’25 et 5’30,  en fonction du trafic. C’est ce qui m’étonne il y a moins de 3000 participants au marathon, et pourtant on se sent  jamais seul et parfois même on piétine derrière un groupe. La sagesse (et oui, tout arrive)  fait que maintenant je prends mon temps pour les doubler.  Parfois même je reste derrière eux, pour m’abriter du vent, car sur certaine ligne droite il se fait bien sentir



Le semi arrive, j’ai toujours les pattes qui suivent et l’allure se maintient malgré une nouvelle pause technique. Plus de Powerade,  comme prévu, je vais donc m’abreuver aux ravitos plutôt complets.



Je continue sur le même rythme jusqu’au 34 km avec une nouvelle pause technique, et au 34ème comme à la Rochelle, je me prends le mur de pleine face. Je ralentis et impossible de relancer la machine si bien que je boucle 35 ème kilomètre en 7’’49. Un rapide calcul, et je sais que les 4 heures sont en train de s’envoler.



J’arrive donc à redonner une impulsion sur le 36èm en 6’’58, mais j’arrive plus à tenir le rythme, je me mets hélas à marcher….Oubliant l’adage : « Tu cours plus vite que tu ne marches ».

La fin du marathon serait donc on court 2 km et on marche 500 m au niveau du ravito.



Une mention particulière au dernier ravito : à cours de verre, ils distribue carrément des bouteilles de Badoit 1L, ça fait lourd lol et donc beaucoup de gâchis car on jette rapidement la bouteille…



Une deuxième mention spéciale à ce coureur qui m’a encouragé et  qui à couru 500 mètre avec moi pour m’encourager et me remettre à courir à ce ravito, je lui dois certainement une bonne part de mon record.



L’arrivée du marathon est vraiment enthousiasmante, beaucoup de public sur le dernier 1KM, ca booste… j’ai mon record dans les pattes, je donne tout ce que j’ai et je passe la ligne d’arrivée en 4 :06 :39.



Mi-figue, mi-raisin : j’ai battu mon record mais suis à 6’’40 de l’objectif, je décide donc de voir le verre à moitié plein d’autant que j’ai dans les pattes mon Ironman et le record des 20 km de Paris.



Je croyais que c’était fini .. Vous aussi ? Eh bien, nous la seconde épreuve commence : récupérer ca consigne. Aucune organisation,  tous les camions ne sont pas arrivés, il me faudra  40 minutes pour récupérer mon sac, heureusement qu’on nous a donné une couverture de survie pour ne pas attraper  froid.



Je remercie l’organisation et Running Héroes pour le dossard. Je remercie aussi le nombreux bénévoles qui ont été sur ce marathon avec le sourire, et ceux qui ont rendus les consignes car ils ont mangés la critique de certain parfois limite violent alors qu’ils n’y sont pour rien. MERCI pour tout çà !!!









mercredi 1 novembre 2017

Bilan du mois d'octobre


C'est un  mois assez surprenant puisqu'il s'agit d'un mois de recuperation apèrs mon Ironman.  Je m'attendais a gérer une recuperation mais en fait je pète le feu et j'ai donc établi deux nouveau record personnel :

- les 20 km de Paris : 1:39:53
- Marathon de Toulouse : 4:06:39

Mais j'ai oublié un élément important : Il y a la forme et il y a le corps ! Et le corps lui n'a pas suivi avec une blessure au genou droit qui cloture prématurément la  saison !


















si on regarde en détail par activité :







cela donne :






Avec deux records cela reste un bon mois avec en ligne de mire les 7000 km pour le mois de novembre peut être si le genou me permet